Les géants du web contre la liberté: voici les neuf réseaux sociaux qui ont banni le président Trump

Le Sabbat des sorcières de Francisco de Goya / Photo: Wikimedia Commons
Le Sabbat des sorcières de Francisco de Goya / Photo: Wikimedia Commons

Internet, l’espace de la liberté? C’était avant. Désormais les géants du web, sans vergogne et de manière concertée, ont décidé de censurer et de bannir Donald Trump (ce qui se voit) et en général les opinions de droite (ce qui se voit un peu moins). Voici les neuf plateformes qui, de manière simultanée, ont mis le président Donald Trump  sur liste noire.

Dans l’ordre alphabétique, Apple, Discord, Facebook, Google, Instagram, Pinterest, Reddit, Shopify, Snapchat, TikTok, Twitch, Twitter et YouTube ont tous banni ou restreint le président Trump sur leurs plateformes.

1. Twitter

Vendredi, Twitter a banni définitivement le compte du président des États-Unis, Donald Trump. Parmi les autres bannissements figurent son compte de campagne et le directeur numérique de la campagne. La purge continue parmi les sympathisants. D’autres quittent le réseau volontairement, dégoûtés de la censure, pour s’orienter vers des plateformes alternatives.

2 et 3. Facebook et Instagram

Jeudi, Mark Zuckerberg a annoncé que Facebook et Instagram, les deux réseaux qui lui appartiennent, allaient mettre le président Trump sur la liste noire et ce “indéfiniment”.

Nous pensons que les risques de permettre au Président de continuer à utiliser notre service pendant cette période sont tout simplement trop importants“, a déclaré Zuckerberg. “Par conséquent, nous prolongeons le blocage pour au moins les deux prochaines semaines, jusqu’à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée.

4. Snapchat

Snapchat a suspendu le compte du président Trump pour une durée indéterminée mercredi. “Nous pouvons confirmer que mercredi, nous avons verrouillé le compte Snapchat du président Trump“, a déclaré un porte-parole. Pour mémoire: en septembre 2018, le PDG de Snapchat, Evan Spiegel, a obtenu la nationalité française en tant que “étranger émérite”

5. Pinterest

Le réseau social Pinterest aurait aimé bannir Trump, mais il y a un problème: le président Trump n’a jamais jugé utile d’y créer un compte. Qu’à cela ne tienne! Pinterest a limité les hashtags liés à des sujets pro-Trump.

Pinterest n’est pas un endroit pour les menaces, la promotion de la violence ou les contenus haineux“, a déclaré son porte-parole. “Notre équipe continue de surveiller et de supprimer les contenus préjudiciables, y compris la désinformation et les théories de conspiration qui peuvent inciter à la violence“. Bon petit soldat, Twitter et Facebook vont te filer un bonbon.

6. Shopify

La plateforme du commerce électronique, Shopify, est dans la même situation que Pinterest: ils auraient bien aimé bannir Trump, mais il n’utilise pas leurs services. Du coup, Shopify s’est vengée sur les sympathisants du Président américain en supprimant jeudi deux magasins affiliés au président Trump, celui de l’équipe de campagne Trump et le TrumpStore.com. Visiblement les mugs et les T-shirts violent la politique contre l’apologie de la violence.

Sur la base d’événements récents, nous avons déterminé que les actions du président Donald J. Trump violent notre politique d’utilisation acceptable, qui interdit la promotion ou le soutien d’organisations, de plateformes ou de personnes qui menacent ou tolèrent la violence pour faire avancer une cause. En conséquence, nous avons fermé les magasins affiliés au président Trump“.

7. Reddit

Reddit, un site web communautaire américain d’actualités sociales, s’est joint à la meute en interdisant un forum non officiel de Donald Trump.

8. TikTok

Les Chinois ont sauté sur l’occasion pour se venger de Trump qui avait voulu restreindre l’appli par crainte d’espionnage chinois. Bien que le Président ne dispose pas d’un compte TikTok, la plateforme chinoise interdit désormais les vidéos des partisans de Trump, au motif que leur contenu enfreint la politique de désinformation de la société.

9. Twitch

Le compte du président Trump est également bloqué pour une durée indéterminée par Amazon Twitch, un service de streaming vidéo en direct. “À la lumière de l’attaque choquante sur le Capitole, nous avons désactivé la chaîne Twitch du président Trump“, a déclaré un porte-parole de l’application.

Trump était le seul homme politique qui a osé défier ces puissances. Trop tard. Désormais, les censeurs passent à l’attaque. Trump est le premier chef d’État à être interdit de façon permanente par une grande plateforme de réseau social.

Et ce n’est pas leur dernier mot. Ni le nôtre, il faut espérer.

Toutes proportions gardées, la bataille que mènent aujourd’hui Twitter, Facebook et autres géants du web contre le président Donald Trump est la même que leurs persécutions constantes contre France Libre 24.

Lorsque FL24 s’est fait bloquer — arbitrairement et sans aucun avertissement préalable — son compte Twitter @FranceLibre24, le réseau social n’a invoqué aucune entorse réelle au règlement: ni fake news, ni violence, ni violation de la loi, ni rien de ce style. Normal, nous sommes un site sérieux, soucieux de la véracité de nos informations. Le prétexte évoqué était le… spam! Totalement faux et absurde pour un compte qui ne faisait que retweeter une partie de ses propres articles provenant de notre site FL24.net.

Que peut-on faire? Pas grand-chose, malheureusement. C’est le combat du pot de terre contre le pot de fer. On ne récupérera jamais notre liberté d’expression si les géants ne sont pas forcés par la justice à jouer le jeu, comme Trump a essayé de le faire. Comment contourner cette censure? Nous vous l’expliquons en détail dans le petit article ci-après:

Pourquoi il faut ABSOLUMENT vous abonner gratuitement à FL24

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici