Schwarzy perd la boule: les partisans de Trump c’est la Nuit de cristal nazie, les Proud Boys c’est la SS

Schwarzy the Godwin warrior / Photo: Twitter
Schwarzy the Godwin warrior / Photo: Twitter

Arnold Schwarzenegger s’est exprimé dimanche sur l’émeute à Washington lors de laquelle les partisans du président Trump sont rentrés dans au Capitole américain. A 73 ans, il semble perdre la boule: il a assimilé les événements au pogrom nazi de la Nuit de cristal.

La star hollywoodienne et ancien gouverneur républicain de Californie a publié une vidéo Twitter de près de huit minutes en racontant son enfance dans l’ombre de la Seconde Guerre mondiale. Pour une personne née en 1947, c’est un exploit.

J’ai grandi en Autriche. Je suis très conscient de la Kristallnacht, ou la Nuit de cristal“, a déclaré Schwarzy. “C’était une nuit de déchaînement contre les Juifs, menée en 1938 par l’équivalent nazi des Proud Boys.”

L’acteur compare les SS et les SA à un club masculin de droite, un brin viril et diabolisé par les médias. Ce qui est paradoxal, c’est que Schwarzy est probablement l’idole de ces “fiers garçons”, avec ses films glorifiant la force et la virilité, voire la violence.

Ça y est, le mot est lâché: le populisme de droite à la Trump, c’est du nazisme. Un premier point Godwin va à Schwarzenegger, et ce ne sera pas le dernier.

Mercredi était le jour du verre brisé ici même aux États-Unis“, a-t-il poursuivi. “Le verre brisé était dans les vitres du Capitole des États-Unis. Mais la foule n’a pas seulement brisé les vitres du Capitole, elle a brisé les idéaux que nous tenions pour acquis“.

Schwarzenegger – qui a succédé à Donald Trump en tant qu’animateur de l’émission de télé-réalité “The Apprentice” sur NBC – a fait la pression sur les députés républicains qui ont soutenu le président en votant pour l’annulation des résultats des élections.

Je leur rappellerai ce que Teddy Roosevelt a dit: Le patriotisme, c’est se tenir aux côtés du pays. Il ne signifie pas se tenir aux côtés du président“, a déclaré Schwarzenegger. “Ils sont complices de ceux qui ont porté le drapeau de l’insurrection au Capitole.

Schwarzenegger a conclu la vidéo sur une note optimiste, en promettant que la démocratie américaine résisterait à la tempête.

J’ai dit que l’Amérique reviendra de ces jours sombres et fera briller nos lumières une fois de plus“, a-t-il déclaré dans une réplique tout droit sortie d’un blockbuster hollywoodien, comme s’il récitait des paroles écrites par un scénariste.

Pour illustrer ce point, Schwarzenegger a brandi en l’air la lame de son épopée de 1982, Conan le Barbare. Pour couper la tête de Trump?

Plus on tempère une épée, plus elle devient forte“, a-t-il dit. “Notre démocratie est comme l’acier de cette épée. Plus elle est trempée, plus elle devient forte.”

Quel théâtralisme!

Enfin, une référence aux royaumes barbares, ce n’est pas très démocratique, ni inclusif, ni féministe… bref, pas trop politiquement correct.

Source: Twitter

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici