Gratuit, mais de votre poche. Le test salivaire EasyCov remboursé par la Sécu

EasyCov / Photo: DR

Moins désagréable à subir et plus facile à mettre en œuvre que les tests exigeant un prélèvement par le nez, ce genre de test salivaire pourrait jouer un rôle important dans la lutte contre l’épidémie du coronavirus chinois.

Les sociétés françaises Skillcell et Vogo ont annoncé mercredi que le test salivaire pour la Covid-19 EasyCov, qu’ils ont créé en coopération avec le CNRS, est désormais remboursable par la Sécurité sociale.

Le test d’EasyCov fonctionne par l’ajout de réactifs au prélèvement salivaire, puis par son chauffage en deux phases. La couleur de l’échantillon après ces traitements indique la présence ou non de la Covid-19: orange, le test est négatif, jaune il est positif.

Selon la directrice générale de Skillcell, Alexandra Prieux, le test a une “spécificité” de 99%: un test positif signifie avec une quasi-certitude une contamination. Mais sa “sensibilité” étant de 86%, il ne peut ne pas détecter certains sujets “dont la charge virale n’est pas très élevée“.

EasyCov cible les “personnes âgées en ou en situation de handicap accueillies dans les Ehpad ou les maisons de santé”, les jeunes enfants, les “sportifs dont les pratiques imposent une répétitivité forte des dépistages“.

Mais il vise aussi les marchés “des transports“, pour tester des passagers avant qu’ils montent dans un avion ou un train par exemple, “les hôpitaux, l’événementiel, les entreprises ou le tourisme“.

Petite entreprise créée en 2017 par le groupe diversifié français Alcen dans le cadre d’un partenariat avec le CNRS, SkillCell aurait les moyens de fournir rapidement “50.000 tests par jour” et promet déjà “des plans qui peuvent être mis en place en 4 à 6 semaines pour doubler, voire tripler la production“.

Source: L’Indépendant

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici