Une entreprise condamnée pour ne pas avoir invité son salarié en congé maternité à un verre de Noël

Image d'illustration / Photo: PxHere
Image d'illustration / Photo: PxHere

Au Royaume-Uni, une jeune maman a reçu 10 000 euros de dommages et intérêts pour ne pas avoir été invitée par son entreprise à un verre de Noël alors qu’elle était en congé maternité.

Catriona Howie a porté plainte aux prud’hommes contre son employeur, la société de design de cuisine Holloways Of Ludlow de Croydon, pour “préjudice moral” à cause de l’absence de l’invitation à un verre d’amitié organisé par l’entreprise à l’occasion de Noël.

L’affaire date de 2018. La directrice de l’entreprise, Sarah Nelson, avait déclaré à l’audience que l’entreprise n’avait pas organisé de véritable fête de Noël cette année là parce qu’elle avait des difficultés financières, et qu’elle s’était contentée de financer un verre d’amité dans un pub local à la hauteur de 225 euros.

Admettant que Catriona Howien’ait pas été invité, Nelson a insisté sur le fait que “ce n’était pas une véritable fête digne de ce nom et que ce n’était pas non plus une année normale“.

La juge Corinna Ferguson a reconnu qu'”il n’y a pas eu de décision délibérée” d’exclure Catriona Howie, mais a statué que la raison pour laquelle elle n’avait pas été invitée “parce ce que personne n’avait pensé à elle“.

Si elle avait été au travail à cette époque, elle aurait certainement été invitée. Elle a été oubliée parce qu’elle était en congé de maternité“, a déclaré la juge au tribunal du sud de Londres.

L’entreprise a également été jugée discriminatoire envers la plaignante en cachant ses difficultés financières, celle-ci ne se doutait pas qu’elle serait licenciée peu après son retour de congé.

Le juge a déclaré qu’une indemnisation allant jusqu’à 10 000 euros serait “probablement” accordée pour “préjudice moral”. L’entreprise a également été condamnée à lui verser 1100 euros de salaire et de congés payés.

Catriona Howie avait également demandé une indemnisation à cause d’une moquerie de la part d’un collègue qui s’était moqué d’elle parce qu’ella a appelé son bébé Presley à cause d’Elvis Presley, mais cette demande a été rejetée par le tribunal.

Désormais, rappelez-vous: si vous n’invitez pas un collègue chiant et procédurier à prendre un verre avec des potes sous prétexte qu’il est absent, vous lui causez un “préjudice moral” et risquez de devoir lui filer du fric. La chance qu’il tombe sur un juge con est de plus en plus grande.

Source: Times of London

1 COMMENTAIRE

  1. Votre conclusion dit tout. J’ajouterais à “chiant et procédurier” les adjectifs “emmerdeur” et “quérulent”.

    Sa plainte pour la moquerie sur le prénom débile dont elle a affublé son malheureux fils (cela démontre en passant son niveau) le démontre.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici