Amazon réinvente les corons! L’économie libre profite aux pauvres

Les corons du Nord / Photo: Coll. part
Les corons du Nord / Photo: Coll. part

Amazon a annoncé le projet de dépenser plus de deux milliards de dollars pour des logements abordables dans trois régions où vit une grande partie de sa sa main d’œuvre.

Le géant du commerce sur Internet a déclaré qu’il allait créer et rénover plus de 20 000 logements à prix abordable autour de son siège de Seattle et de ses plaques tournantes d’Arlington, en Virginie, et de Nashville, au Tennessee.

Amazon prévoit de distribuer les fonds à ses employés sous forme de prêts à faible taux, de lignes de crédit et de subventions pour financer le logement des familles à revenus faibles et modérés. L’entreprise prévoit de créer au moins 5000 emplois dans chacune de ces trois régions dans les années à venir.

Le Fonds d’équité pour le logement d’Amazon “aidera les familles locales à atteindre une stabilité à long terme tout en construisant des communautés fortes et inclusives“, a déclaré le PDG milliardaire, Jeff Bezos.

La société s’est engagée à fournir des logements abordables, principalement aux familles qui gagnent entre 30 et 80% du revenu médian dans chacune des trois régions. Cela équivaut à moins de 95 250 dollars pour une famille de quatre personnes dans la région de Seattle et à moins de 79 600 dollars dans la région métropolitaine.

Les villes ciblées sont d’importantes plaques tournantes pour Amazon. Le siège social de la société est à Seattle, et elle construit un deuxième siège à Arlington, une banlieue de Washington, ainsi qu’un nouveau centre d’opérations à Nashville.

Amazon avait initialement prévu de construire un siège social dans le Queens, à New York, mais le projet a été abandonné en raison de l’opposition de politiciens locaux de gauche comme la députée Alexandria Ocasio-Cortez.

Aux États-Unis, comme en France, la gauche est très forte pour priver les habitants de travail, de revenus et des services qui vont avec. La seul chose que la gauche sait créer, et en abondance, c’est la pauvreté et la précarité.

Ces dernières années, Amazon a été accusé par la gauche de faire monter le prix de l’immobillier dans les villes où la société s’installe, même s’il s’agit au fond d’un phénomène naturel: les gens déménagent là où il pensent trouver du travail.

Face à ces critiques, la société a décidé donc d’avoir recours au paternalisme des grands patrons du XIXe siècle, souvent chrétiens, qui construisaient leurs usines avec des villages entiers pour leurs employés et leurs familles, accompagnés d’écoles, églises voire de dispensaires.

Alors, les “corons de Bezos” seront-ils une réussite? On peut imaginer en tout cas que ce sera mieux que la politique de la Ville en France, où des centaines de quartiers HLM, censés aider les pauvres à trouver du logement abordable, sont devenus des ghettos ethniques régis par les criminels et les islamistes, que les pauvres fuient.

Sources : AP/ Amazon/ Youtube

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici