Elle balance toute la vérité: la pute d’Allah arrive en librairie!

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

Marie, chrétienne d’Irak devenue esclave sexuelle des bourreaux de Daech, raconte son abominable aventure dans un livre à paraître cette semaine: La Putain du Califat. Un document-choc qui dévoile la vraie nature de l’islamisme.

Marianne en révèle en avant-première les extraits les plus marquants. C’est insoutenable.

Esclave de douze maîtres, vendue et revendue de Qaraqosh en Irak à Raqqa en Syrie, l’histoire de Marie dessine la géographie de l’État islamique. Et sa théologie : tous les péchés des hommes se sont incarnés dans son corps de femme.”

Et elle va payer très cher ces hallucinations grotesques et perverses des djihadistes.

“Des voyous obsédés et obscènes, drapant leur orgie de sang et de sexe dans le drapeau noir des fous d’Allah. Pornographes de tous âges et de tous pays, ils passent de la pulsion du meurtre à celle du viol, de la décapitation à la fornication, l’une justifiant l’autre on ne sait plus dans quel ordre, mais sans oublier ablutions et prières.”

Allah + porno + égorgements. Voilà le cocktail qui tue. Malheur aux chrétiennes qui passent par là!

“Les chrétiennes sont des perles rares, la part réservée des chefs et des alliés les plus méritants. Marie ne sait pas cela, elle ne sait pas non plus que la couleur de ses cheveux blonds exaspère le désir de ses geôliers : chrétienne, blonde, c’est un joyau.”

À part ça, bien entendu, le racisme anti-blancs n’existe pas, et les musulmans aiment Jésus! Ben voyons!

“Dans sa barbarie bureaucratique, l’État islamique a fait publier, par l’intermédiaire de son département de la recherche et de la fatwa, un manuel d’esclavage sexuel que Marie apprendra par cœur parce qu’il va régler sa vie du jour de sa capture à celui de sa libération. L’article 6, par exemple, dispose qu’il est licite d’acheter, de vendre ou de donner en cadeau les prisonnières et les esclaves car ce sont de simples propriétés dont on peut disposer à son gré.”

La femme transformée en objet, en esclave, en sexto, en trophée, en cadeau. La femme haïe, humiliée, violée, torturée, éliminée. La femme dans l’islam, le vrai.

Marie se souvient des noms. “Abou Zahra qui avait une jambe coupée ; Abou Ibrahim à qui il manquait un bras ; Abou Hassouna ; Abou Mariam al-Askari, qui lui a cassé deux dents qu’elle a senties nager autour de sa langue ; Abou Qathan , qui lui a dit que si elle ne se montrait pas plus docile, Loaï la vendrait aux Africains, qui ont sale réputation chez les Irakiens. Sans oublier Rachid le Français qui regarde en se tordant de rire Cyril Hanouna sur la chaine satellitaire et dont la femme, Nathalie, frigide, épingle des charges explosives entre le soutien-gorge et la culotte des candidates aux attentats suicide. L’âme de Marie est dépecée, il ne reste d’elle qu’un lambeau.”

Un livre à lire absolument. Pour comprendre et faire comprendre. Pour que l’honneur de Marie, et de toutes les autres, soit vengé.

“La putain du Califat”, aux éditions Grasset, 206 pages.

Source: Marianne

 

1 COMMENTAIRE

  1. Mais on continue à les faire rentrer sur notre sol au nom des droits de l’Homme et à nous faire croire qu’ils sont une chance pour nos pays et qu’il est de notre devoir de les “sauver” des sévices qu’ils pourraient endurer dans leurs pays…au détriment de nos citoyens toujours plus nombreux à être violés, tués, agressés, dépouillés…
    Ce qui prouve bien que nous sommes gouverné par des criminels qui veulent nous voir mourir.
    Islam, religion de paix et d’amour…
    Il est temps de reprendre notre pays, mais l’ordre doit changer, si l’on veut réellement changer les choses, les premiers à mourir doivent être ceux au sommet de notre État, pas ceux d’en bas qui seront constamment soutenus par ceux d’en haut. Une fois leur soutiens exécutés, ils ne sauront plus où donner de la tête, ce qui sera un comble pour des jihadistes/islamistes.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici