Quel verdict pour cet ancien gendarme qui avait fauché des Gilets jaunes avec son véhicule?

Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay
Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay

Ce lundi, un ancien gendarme a été condamné en correctionnelle à Rouen à quatre mois de prison avec sursis après avoir renversé trois Gilets jaunes lors d’une manifestation houleuse le 16 février 2019. “J’étais dans un état de panique”, a expliqué le prévenu qui s’est excusé auprès des victimes.

Ce gendarme qui n’était pas en service ce jour-là, a également été condamné à une suspension de permis de conduire de six mois, et à verser 6160 euros en tout de provision sur dommages et intérêts des trois victimes âgées de 23 à 47 ans, qui avaient reçu respectivement 15 jours, cinq semaines et six mois d’ITT.

Lors de l’audience, il avait reconnu avoir “accéléré franchement pour protéger ma femme et mon bébé”, après avoir reçu des projectiles sur son véhicule. “Il y avait des personnes virulentes autour de lui. C’était une situation extrêmement stressante pour tout le monde”, avait expliqué le substitut du procureur.

Une des avocates des parties civiles, s’était dite “surprise de la qualification de blessures involontaires”. “Si vous aviez roulé au pas et tout droit, il n’y avait aucun blessé”, a-t-elle adressé au prévenu, qui avait été placé en garde à vue pour violences volontaires avec arme. “D’autres voitures sont passées sans problème”, avait-elle rappelé.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici