Guerre entre bandes dans les quartiers sensibles de Bordeaux, un “jeune” blessé par balle le jour de Noël

Le jour de Noël, en pleine après-midi, un groupe de “jeunes” a été la cible de plusieurs tireurs dans le quartier sensible de Chantecrit, à Bordeaux. L’un d’entre eux a été blessé et a été hospitalisé. Cette fusillade interviendrait sur fond de conflit armé entre les “jeunes” du quartier et ceux du quartier des Aubiers.

Vendredi 25 décembre, vers 15h00, un groupe de “jeunes” habitant le quartier à forte population immigrée de Chantecrit, à Bordeaux, était rassemblé dans le parc Chante-Grillon, au cœur de cette zone de non-droit.

Soudain, trois individus non identifiés ont fait irruption et ont ouvert un feu nourri, a priori à l’arme de poing, en direction du groupe avant de prendre la fuite. Un des “jeunes” visés, âgé de 23 ans, a été touché d’une balle à l’épaule.

Tandis que la police était appelée par des riverains, le blessé a été conduit à la clinique Bordeaux Nord par des proches. Bien que sérieuse, sa blessure n’engageait pas son pronostic vital.

Les forces de l’ordre ont alors bouclé le parc et la rue Chantecrit et ont procédé aux premières constatations. Plus de 15 douilles, dont le calibre n’a pas été précisé, ont été retrouvées par les policiers.

Le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête sur cette tentative d’homicide et ce sont les hommes de la police judiciaire qui mènent les investigations. Rien n’a pour l’heure filtré quant au profil et à l’éventuel passif judiciaire de la victime.

En plus de la traditionnelle piste de la lutte autour du trafic de stupéfiants, les enquêteurs évoquent la guerre actuellement en cours entre les jeunes du quartiers de Chantecrit et ceux du quartiers lui aussi très sensible et “africanisé” des Aubiers, situé à deux kilomètres.

Une fusillade avait eu lieu entre ces deux bandes à la mi-décembre. Elle n’avait heureusement pas fait de victime mais depuis les habitants craignent une montée en puissance du conflit.

Source: France Bleu/ Actu Bordeaux

2 Commentaires

  1. plus de cinquante années de laxisme et abandons des banlieues aux voyous , dealers , les frontières une vrai passoir ou les armes de guerre arrive sur notre territoire avec le retour des djihadistes . de belle promesse électorale des présidents qui passe , une foie élus plus rien .

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici