“Sale fils de Blanc”. Parce qu’il fête Noël, un musulman est tabassé par la police de la Charia

Image d'illustration Photo: DR
Image d'illustration Photo: DR

Un jeune habitant de Belfort, de confession musulmane et fils de policier, a reçu des insultes racistes et des menaces pour avoir publié sur les réseaux sociaux des photos où il célébrait la fête chrétienne de Noël. Convié à une explication virile, l’auteur des menaces qu’il connaissait lui a tendu un guet-apens avec sa bande.

“Sale fils de Blanc, fils de serpent, fils de policiers… Je vais te montrer ce qu’est un vrai rebeu”, l’a-t-il menacé avant d’honorer sa promesse, de lui tendre un piège avec ses complices et de le tabasser à 5 contre 1. Une traîtrise parfaitement signée.

La victime, âgée de 20 ans, connaissait l’instigateur de ce traquenard de l’école et de son club de football. Lorsqu’il s’est rendu au point de rendez-vous fixé, la bande de cinq racailles qui l’attendaient l’ont violemment frappé et menacé pour qu’il ne dépose pas de plainte. Constituant de fait une police de la charia informelle.

“Il est tombé dans un guet-apens”, a expliqué la mère de la victime, officier de police judiciaire, qui alerte que “cette affaire ne doit pas rester sans suite. Ce sont des comportements sectaires et racistes. C’est inacceptable au XXIe siècle. Chacun est libre de fêter ce qu’il veut et comme il l’entend”. Son fils, victime de l’agression, a déposé plainte.

Source: AFP

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici