Le Conseil d’État interdit l’utilisation des drones pour fliquer les manifestations

Image d'illustration Photo: DR
Image d'illustration Photo: DR

Ce mardi, la plus haute juridiction administrative a interdit le flicage des manifestations sur la voie publique par des drones de surveillance, armes redoutables du contrôle social de la Macronie, qui banalise son utilisation à des fins douteuses, comme l’espionnage de sa population.

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, “doit cesser, sans délai, de procéder aux mesures de surveillance par drone des rassemblements de personnes sur la voie publique”, a ordonné le Conseil d’État.

Emmanuel Macron et son gouvernement ont acheté massivement avec votre argent, des drones afin de fliquer les protestations publiques, craignant un embrasement pire que les Gilets jaunes, qui sont restés un pétard mouillé, malgré la trouille de Macron qui craignait de devoir se planquer dans son bunker, ou que son hélicoptère ne vienne l’exfiltrer.

La Macronie se retrouve maintenant dépourvue de ses armes de surveillance massive, déjà utilisées pour s’assurer de la servilité des Français durant le confinement.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici