Un dangereux prisonnier s’échappe de la prison d’Arles. Il a profité du laxisme du système pénitentiaire

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Un détenu considéré comme dangereux s’est évadé dimanche de la maison centrale d’Arles, dans les Bouches-du-Rhône, en profitant d’une permission, rapporte lundi 21 décembre.

Condamné pour des faits de violences et d’atteinte aux biens, le détenu multirécidiviste avait obtenu une autorisation de sortie de deux heures délivrée par le juge d’application des peines, pour “signer des papiers”. Il n’est pas retourné en prison

Bien que classifié de niveau d’escorte 2, c’est-à-dire accompagné par des surveillants pénitentiaires, il a été laissé libre et sans menottes. D’après le quotidien régional La Provence, il s’est enfui à pied depuis un parking de supermarché, à quelques centaines de mètres de la prison.

Le syndicat Pénitentiaire des Surveillants a dénoncé dans un communiqué la situation où “un détenu incarcéré depuis plus de 10 ans et dont le reliquat de peine est supérieur à huit ans, avec un comportement borderline en détention” n’a pas été mieux accompagné lors de sa permission.

Interrogé dans La Provence, le délégué national adjoint du syndicat, Cyril Huet-Lambing ne cache pas son désarroi devant tant de laxisme. “Pourquoi a-t-il eu cette permission? Pourquoi n’était-il pas escorté par des personnes qualifiées? La maison centrale n’a-t-elle pas pour mission principale de garder les détenus les plus dangereux avec un régime de détention qui utilise des dispositifs de sécurité plus importants?

Source: La Provence

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici