Magistral! Goldnadel colle une fessée à Macron et aux joueurs du PSG

Gilles-William Goldnadel Photo: DR
Gilles-William Goldnadel Photo: DR

Gilles-William Goldnadel, avocat brillant et courageux, véritable sniper anti-gauchiste et anti-islamophile, tire plus vite que son ombre et il vise toujours juste.

Cette fois, il a décidé de mettre une bonne fessée aux antiracistes qui ont gesticulé en hurlant parce qu’un arbitre, lors d’un match entre le PSG et un club d’Istanbul, a désigné un joueur en prononçant le mot “Noir”.

Et comme il fesse les joueurs du PSG dans la foulée, c’est encore plus réjouissant.

“La planète entière sait en effet désormais que le mercredi 9 décembre à 21heures 22 minutes 23 secondes, lors de la rencontre entre le Paris-Saint-Germain et le club turc Basaksehir, 22 joueurs ont quitté la pelouse pour protester contre les propos jugés racistes d’un arbitre roumain.

En quelques instants, la dictature antiraciste de l’émotion a enflammé les mondes médiatique et politique. Les fédérations sportives, la Ligue Française de Football, notre ministre des sports, ont loué le comportement des 24 héros. La cause était immédiatement entendue et l’arbitre roumain condamné sur-le-champ, ou plutôt sur le terrain. Il faut dire que la peur de passer pour raciste, même à tort, même pour rien, tétanise la réflexion et interdit la discussion.”

Comme Gilles-William Goldnadel est avocat, il a tout de suite repéré l’injustice, et il en parle mieux que personne… en se prenant pour exemple.

“Personnellement, si j’ignore le nom du Blanc qui se trouve au milieu d’un groupe de Noirs, je le désignerai par sa couleur. J’avoue même, toute honte bue, que si j’avise un inconnu de haute stature au milieu de plus petits, je ne m’interdis pas, pour le désigner, de l’identifier par sa taille.

Et pourtant je ne me considère pas comme particulièrement anti-Blanc ou anti-grand. L’accusation de racisme par la désignation d’un Noir ès qualité chromatique est d’autant plus ahurissante que le temps présent se caractérise, précisément, par cette obsession racialiste de l’antiracisme new age, d’insister sur la couleur des gens.”

C’est ainsi que le président de la République est animé par l’étrange projet d’attribuer des noms de rue à des Noirs méritants ès qualités de Noirs, et que Le Monde titrait récemment sur l’attribution, par le président élu Biden, d’un maroquin ministériel à un militaire: “Biden choisit un général afro-américain pour diriger le Pentagone”.

Eh oui! Macron et Le Monde sont aussi crétins, aussi excités et aussi toxiques que le plus hystérique des militants de BlackLivesMatter: ils sont des antiracistes… racistes. Goldnadel conclut en tapant bien fort sur l’arrière-train de Mbappé, Neymar et de leurs petits camarades de jeu.

“Puis-je enfin m’interroger sur la légitimité particulière de joueurs courant sous pavillon du Qatar à participer, genoux à terre, aux grandes messes antiracistes, quand on sait comment l’émirat met à genoux ses travailleurs à la peau mate? L’antiracisme émotionnel est l’imposture raciste dictatoriale de notre époque névrotique.”

Bravo, Maître! Goldnadel-PSG: 1-0. Quel beau match!

Source: Le Figaro

3 Commentaires

  1. Bravo Mr ou Maître Goldandel vos propos sont juste et intelligible , j’ais plaisir de vous suivre les matins ou vous y participer aux Grandes Gueules de RMC et vous avez toujours des explications juste et très compréhensible pour tous , mais qui peut aujourd’hui soutenir des joueurs de FOOT qui a chaque contrariété mettent en avant le racisme puisque tout les clubs de France ont une population de joueurs ou des dirigeants de clubs de nature étrangères et je n’ais rien contre cela tant que chacun reste a leurs rôles leurs métiers , et pour les sportifs la politiques qu’il la fassent à la fin de leurs carrière , mais voilà lorsqu’un pays est prêt a débourser plus de 400 millions d’euros pour se payer les services de ce même joueurs , comment un sportif après puissent garder le sens des réalités !

  2. Il faut aussi voir ce que l'”homme” noir écris sur les réseaux sociaux…antisémitisme, anti-blanc, christianophobe (la religion hein, pas le joueur de foot). Mais là, il n’y a pas à faire scandale, c’est normal. Ils ne sont bon qu’à se plaindre, qu’à courir après une baudruche en cuir et veulent qu’on les prennent pour ce qu’ils ne sont pas, des gens civilisés.
    Qu’ils aillent gagner leurs millions dans leurs pays, mais à part profiter du pays dans lequel ils ont été acceptés, ils n’ont pas de cou…lles.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici