Flagrant délit de fake news! L’AFP vous ment sur un crime terrifiant

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

C’est une des affaires judiciaires américaines les plus horrifiques de l’année: Lisa Montgomery, coupable d’avoir éventré une femme enceinte de huit mois pour lui voler son enfant, a été condamnée à mort par injection létale dans le pénitencier de Terre Haute, dans l’Indiana.

Toute l’Amérique en parle, et on la comprend. Ce crime est épouvantable, inconcevable dans la civilisation occidentale.

Pourtant, si vous lisez certains grands médias mainstream en France, vous pourrez voir que la meurtrière n’a pas volé un enfant de huit mois, mais “un fœtus”. Ce qui constitue une manière de minimiser l’horreur de la scène.

Exemple, sur le site de RTL: “Elle a tué une femme enceinte pour lui voler son fœtus”. Autre exemple, sur le site de Challenges: “Les États-Unis s’apprêtent à exécuter une femme pour un ‘vol de fœtus’. Et ainsi de suite…

Pourquoi cette substitution quasi unanime? Parce qu’en France, les journalistes mainstream copient-collent, sans vérifier ni réfléchir, aveuglément, les dépêches de l’Agence France Presse (AFP), fournisseur officiel et étatique de la presse française. Ce qui permet à l’AFP de travestir les faits, d’un seul clic, dans presque toute la presse française (et francophone) en même temps.

Mais FL24 ne tombe pas dans un piège aussi grossier, et vous évite d’y tomber à votre tour.

C’est donc l’AFP qui a discrètement échangé l’enfant pour le remplacer par un fœtus. Pourquoi? Plusieurs théories sont possibles, mais toutes mènent à la même conclusion: l’AFP est de gauche. Donc, complètement soumise au politiquement correct des féministes les plus radicales, les plus pro-Planning-Familial, les plus anti-vie? L’AFP a peur que les avorteurs légaux passent pour des barbares, comparables, même de loin, à Lisa Montgomery.

Alors, l’AFP parle d’un fœtus plutôt que d’un enfant, sachant qu’aux yeux des gauchistes, le fœtus est un amas de cellules sans âme, sans intérêt et sans valeur. L’AFP aurait tout à fait pu rédiger ainsi sa dépêche: “Elle a tué une femme enceinte pour lui voler son amas de cellules”, ou“Les États-Unis s’apprêtent à exécuter une femme pour un vol d’organisme primitif sans âme”.

Gavée d’argent du contribuable, l’AFP — 40% de ses ressources commerciales proviennent d’abonnements par les services publics — passe son temps à faire la morale à la presse libre, non subventionnée, et à l’accuser de fake news. Mais FL24 la surprend en flagrant délit de mensonge idéologique caractérisé, de désinformation cynique et de manipulation des foules.

Carton rouge pour les rouges!

L’AFP fabrique des fake news: en voici la preuve irréfutable

2 Commentaires

  1. Bah oui, pour justifier la mise à mort des enfants non nés, ces salopards disent que tant que l’enfant n’est pas né, il n’est pas vivant.
    Protégez-vous de la gauchiasserie et des individus non humains (capitalistes, libéraux, eugénistes, transhumanistes…) et vous découvrirez la vrai nature humaine : nous sommes tous Dieux. Ce qui est en haut et comme ce qui est en bas.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici