600 garçons portés disparus après un raid djihadiste sur une école au Nigéria

Des centaines de garçons d’un internat nigérian sont portés disparus après une attaque de l’établissement par un groupe d’hommes armés.

Des coups de feu ont été entendus pendant environ une heure lors de l’incident terrifiant de vendredi soir, au cours duquel les hommes armés à moto ont fait une descente sur l’école secondaire scientifique publique de l’État nigérian de Katsina, en tirant en l’air.

Plus de 800 élèves sont logés dans l’internat de cette école située dans l’État nigérian de Katsina d’où est originaire le président nigérian Muhammadu Buhari.

Les hommes armés avaient envahi l’école vers 22h15 et avaient tiré sur l’un des policiers qui gardaient l’entrée principale. Le policier, blessé à la jambe, est soigné à l’hôpital.

Les assaillants se sont ensuite rendus dans les quartiers du personnel où ils ont enlevé la femme d’un membre du personnel avant de prendre d’assaut le foyer des élèves d’où ils ont enlevé un nombre indéterminé d’élèves.

Des sources militaires ont révélé que des troupes de l’armée nigériane sont arrivées plus tard à l’école pour affronter les bandits, après quoi les assaillant ont décroché en emmenant avec eux un nombre indéterminé d’élèves.

Environ 200 des enfants, qui ont pu s’échapper lors de la fusillade entre les soldats et les terroristes, sont revenus par la suite. On ignore combien d’entre eux sont toujours portés disparus.

“Je condamne fermement l’attaque de lâches bandits contre des enfants innocents à l’école de sciences de Kankara“, a déclaré le président Buhari dans un communiqué. “Nos prières vont aux familles des étudiants, aux autorités de l’école et aux blessés.”

L’attaque de l’école s’est produite deux jours seulement après l’enlèvement de deux douzaines de personnes dans un village de la région.

Cet incident malheureux rappelle tristement l’enlèvement des 276 écolières de la ville de Chibok en 2014 par le groupe djihadiste Boko Haram, pour en faire des esclaves et des épouses.

Avec l’enlèvement de 600 garçons, les islamistes seraient-ils devenus LGBT?

Sources : punchng.com/ Daily Nigerian

4 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici