8000 envahisseurs en un seul mois! Immigration sauvage aux Canaries bat les records

Des immigrés clandestins à destination de l'Europe / Photo: DR
Des immigrés clandestins à destination de l'Europe / Photo: DR

Les îles Canaries espagnoles ont vu arriver plus de 8000 immigrés illégaux depuis l’Afrique en novembre, ce qui pourrait constituer un record mensuel pour les îles.

Le ministère espagnol de l’Intérieur a déclaré que 8157 immigrés  sont arrivés aux îles Canaries le mois dernier, ce qui représente une part importante des 20 000 migrants estimés être venus sur les îles jusqu’à présent en 2020.

Les arrivées de cette année sont plus de dix fois supérieures aux débarquements de 2019, les îles étant submergées par cet afflux.

Le gouvernement espagnol va créer des logements temporaires pour jusqu’à 7000 immigrés après avoir consacré 84 millions d’euros pour le projet d’urgence. De nombreux migrants ont également été logés dans des hôtels locaux, car plusieurs d’entre eux sont restés vides en raison de la pandémie de coronavirus qui entrave le commerce du tourisme.

Les îles Canaries, situées sur la route migratoire de l’Atlantique, sont devenues une destination populaire pour les clandestins après que l’Union européenne a négocié des accords avec la Turquie, la Libye et le Maroc pour mettre fin aux migrations le long des routes maritimes de la Méditerranée centrale et orientale.

La vague de migrants se rapproche également du record annuel pour les îles qui a eu lieu en 2006 avec l’arrivée de 30 000 clandestins.

Les habitants des îles Canaries ont exprimé leur opposition à l’arrivée des migrants et à leur séjour dans les hôtels, des protestations ayant eu lieu ces dernières semaines.

Onalia Bueno, maire de Mogán, dans l’île de Gran Canaria, a déclaré que le gouvernement devrait retirer 3471 migrants, y compris des prétendus mineurs non accompagnés, de dix hôtels de sa commune d’ici la fin de l’année, lorsque les contrats des hôteliers expireront, et les loger dans des installations gouvernementales, y compris sur le continent.

La solidarité de Mogán a une date d’expiration au 31 décembre“, a déclaré Onalia Bueno. Elle craint que la nouvelle de l’hébergement temporaire des migrants dans les stations balnéaires ne ternisse l’image des îles en tant que destination touristique.

Entrée dans la résistance contre la folie migratoire, Onalia Bueno a menacé les hôtels de leur infliger des amendes pouvant atteindre 300 000 euros s’ils continuaient à louer des chambres au gouvernement l’année prochaine.

Nous ne pouvons pas continuer à laisser la Grande Canarie devenir une prison, une Lampedusa ou une Lesbos en raison de l’inaction et du manque de coordination de ce gouvernement“, a-t-elle déclaré.

Source: Le Figaro

Catastrophe pour les Canaries! L’invasion des migrants fait fuir les derniers touristes

 

1 COMMENTAIRE

  1. c’est vrais que c’est des envahisseurs, mais ajoutez ” des temps modernes ” et ça fera un très bon titre. par rapport aux envahisseurs des siècles derniers, selon vous, qui sont les méchants ? allez chiche !!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici