Qu’est-ce que le capitalisme? Cet homme vous l’explique en deux phrases

Walter E. Williams
Beaucoup plus intelligent que Giscard.

En France, les militants de gauche vous diront que le capitalisme est un système d’oppression des pauvres par les riches. Mais les militants de gauche sont des neuneus en économie. Et les militants de droite vous diront que le capitalisme est une machine à produire de la malbouffe américaine. Mais, en France, les militants de droite sont aussi des neuneus en économie.

Walter E. Williams (voir photo) a donné du capitalisme la meilleure définition qui soit. Deux phrases à connaître par cœur.

“Avant le capitalisme, les deux seuls moyens de gagner beaucoup d’argent étaient le pillage et l’esclavage. Avec le capitalisme, il est devenu possible de finir riche en rendant service à son prochain.”

Walter E. Williams était un célèbre économiste américain, professeur à l’Université George Mason. Il est mort cette nuit. Paix à sa formidable intelligence.

Il disait également…

“Ma définition de la justice sociale? Gardez ce que vous gagnez, et je garde ce que je gagne.”

“Certains disent qu’il est mal de tirer profit du malheur des autres. Mais un orthopédiste tire profit de votre malheur quand vous vous êtes cassé une jambe en skiant. Et, lorsqu’il y a un ouragan, ceux qui travaillent dans le domaine de la réparation des maisons en tirent profit. Je dis souvent à mes étudiants que je tire profit de leur inculture économique.”

“Les Européens sont des peuples peu disposés à se défendre. Ce sont des gens qui croient que le désarmement produit la paix.”

Source: GoodReads

Terrible: pourquoi les Français sont-ils totalement nuls en économie

1 COMMENTAIRE

  1. Le capitalisme n’a fait que légitimer le pillage par le colonialisme et le néo-colonialisme, ainsi que l’esclavage par le salariat et sa globalisation.

    La fin de ces derniers est automatiquement la sienne et nous y sommes.

    Croire éviter un partage jugé inacceptable en éliminant de diverse façons un maximum d’humains, tout en faisant l’économie d’un suicidaire conflit nucléaire mondial, est aussi stupide que de croire pouvoir être heureux au sein d’une multitude de gens malheureux.

    Partage ou retour à la nuit des origines pour les inévitables survivants, constituent l’unique alternative pour le futur de l’humanité, capitalistes compris si il en reste encore. . .

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici