La honte: un sénateur macroniste s’est vendu au Parti communiste chinois

Xi Jinping/DR
Xi Jinping/DR

On doit cette révélation fracassante au Canard Enchaîné, grand spécialiste des infos qui dérangent. Un scoop qui en dit très long sur la corruption régnant au sein du parti au pouvoir en France.

Philippe Folliot est un technocrate, un vrai, toujours dans les bons coups, et surtout les plus sales. Pour vous, FL24 a observé à la loupe son CV.

Ex-maire, ex-conseiller municipal, ex-conseiller général, ex-conseiller régional, ex-député UDF et ex-député Nouveau Centre, ex-soutien de Bayrou, ex-soutien de NKM et ex-soutien de Fillon, membre fondateur de l’UDI, ex-vice-président de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées de l’Assemblée Nationale, il est aujourd’hui sénateur macroniste et président de l’Alliance Centriste, président de communauté de communes, conseiller départemental et vice-président de l’Assemblée Parlementaire de l’OTAN.

En résumé: un champion olympique du retournement de veste, un maître du cumul des postes, et un prince de l’infiltration d’organisations hautement stratégiques. Philippe Folliot est le politicien que tous les parasites tentent d’imiter, et que tous les incompétents essaient de devenir. Mais ce n’est pas tout, hélas. Car les révélations du Canard font froid dans le dos.

Quand il était député, Philippe Folliot dirigeait la commission chargée d’étudier la situation au Tibet. En ce temps-là, il était à fond anti-Pékin: il gesticulait dans tous les sens pour prendre la défense du Dalaï-Lama. Et puis, un beau jour, en 2006, comme par magie, il est devenu à fond pro-Pékin et ennemi juré du Dalaï-Lama. Que s’est-il passé?

En termes d’espionnage, on appelle cela: se faire retourner. En langage courant: il s’est fait acheter par le Parti Communiste Chinois. Du moins est-ce la thèse du Canard, et elle semble extrêmement crédible.

Comment s’est-il fait retourner? Il a épousé une belle chinoise, Liu Jing, que les services secrets français ont dans le viseur depuis longtemps. Connue pour avoir magouillé à répétition dans des affaires financières, en Chine comme en France, la dame a eu des problèmes avec la justice chinoise comme avec la justice française. Et qui est venu à son secours pour lui éviter la chute finale? Le Parti Communiste Chinois, qui a usé de ses super-pouvoirs pour sortir la belle des pièges où elle s’était fourrée. Aide assortie d’une belle somme d’argent qui, toujours selon le Canard, a permis à Philippe Folliot… de renflouer ses comptes de campagne!

Depuis que Liu Jing est devenue la protégée de Xi Jinping, et que Philippe Folliot a accepté l’aide financière de Pékin, le couple est le grand ami du Parti Communiste Chinois: les deux tourtereaux sont régulièrement invités en Chine avec tambours et trompettes, tous frais payés. Et, sans la moindre honte, Philippe Folliot s’est empressé de remercier par écrit, sur papier à en-tête du Sénat, les Chinois pour tant d’honneurs et de Dollars. Le Canard s’est procuré cette lettre, ce qui a permis à l’hebdomadaire de dénoncer ce qui ressemble très fort à un mélange de corruption, d’espionnage et de trahison.

Voilà un des visages les plus laids de la Cinquième République en général et de la Macronie en particulier: des politiciens, placés à des postes de la plus haute importance, comme l’OTAN, se vendent au plus offrant, le pouvoir le plus totalitaire de la planète, au risque de mettre en danger la sécurité de la France.

Philippe Folliot. Retenez bien ce nom, faites-le circuler et ne votez jamais pour lui.

Source: Le Canard Enchaîné

Pour en savoir plus sur la collision entre la politique française et l’empire communiste chinois, abonnez-vous gratuitement à FL24.

Grosse question: Jean-Pierre Raffarin est-il une taupe chinoise?

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici