Une mutinerie anti-coronavirus à la prison: huit morts et des dizaines de blessés

La prison de Mahara / Photo: Twitter
La prison de Mahara / Photo: Twitter

8 détenus ont été tués et 71 blessés lorsque les gardiens ont ouvert le feu lors d’une émeute dans une prison sri-lankaise dimanche, ont déclaré les autorités.

Les prisonniers ont créé des “troubles” et ont tenté de prendre le contrôle de la prison de Mahara, située à environ 10 miles de la capitale du pays, Colombo, selon le porte-parole de la police. Ils ont réclamé une libération anticipée à cause de coronavirus.

La police a déclaré que les troubles s’étaient transformés en émeute et par la suite, les prisonniers avaient réussi à faire tomber la clôture de protection et avaient tenté de s’échapper. A ce moment-là, les agents de prison, obligés d’utiliser la force pour empêcher toute évasion, ont finalement ouvert le feu.

Deux gardiens ont également été gravement blessés lors de l’émeute, l’un d’entre eux est dans un état critique. Pris en otage par les prisonniers, ils ont été secourus par les forces spéciales de la police.

La plupart des prisonniers sont entrés par effraction dans l’infirmerie de la prison et ont consommé divers médicaments. Ils sont en état d’intoxication.

Mahara est l’une des nombreuses prisons sri lankaises qui ont connu ces dernières semaines des troubles liés à l’épidémie, avec l’augmentation des cas de Covid-19 dans les établissements pénitentiaires.

Plus de 1000 détenus dans cinq prisons du pays ont été testés positifs au coronavirus, et au moins deux sont morts de la maladie.

Une cinquantaine de gardiens de prison ont été testés positifs pour le coronavirus.

Les prisons sri-lankaises sont gravement surpeuplées, avec plus de 26 000 détenus entassés dans des installations d’une capacité de 10 000 personnes.

Le ministre de la Réforme pénitentiaire a déclaré qu’une évasion massive a été planifiée, ajoutant qu’au cours des dernières semaines, des tentatives d’évasion ont eu lieu dans plusieurs prisons du pays.

Le ministre a déclaré qu’il y avait des informations suggérant que des agents pénitentiaires étaient également impliqués et a déclaré que les émeutes faisaient l’objet d’une enquête

Source: AP/ India Times/ Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici