Aux Canaries, les frais d’hôtel pour les clandestins montent à 300 000 euros par jour

Hotel Waikiki Playa del Inglès, Gran Canaria/Photo: DR
Hotel Waikiki Playa del Inglès, Gran Canaria/Photo: DR

La patience de l’industrie du tourisme des îles Canaries est épuisée. Les craintes que la crise migratoire actuelle ne nuise à la reprise économique de l’archipel ont maintenant conduit l’office du tourisme et les municipalités de Mogán et de San Bartolomé de Tirajana à lancer un ultimatum à l’État.

L’État est prié de transférer les quelque 6000 clandestins africains hébergés dans 16 hôtels vers d’autres logements avant le 31 décembre et d’utiliser les coûts quotidiens d’environ 300 000 euros pour l’hébergement d’urgence annoncé.

Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse à laquelle ont participé le maire de Mogán, Onalia Bueno, le conseil du tourisme de San Bartolomé de Tirajana, Alejandro Marichal, le président de l’association des entreprises canariennes, Agustín Manrique de Lara, et le directeur général de beCordial Hotels & Resorts, Nicolás Villalobos.

Il existe actuellement 16 complexes dans les municipalités de Mogán et de San Bartolomé de Tirajana, qui accueillent des clandestins adultes ainsi qu’environ 500 personnes qui se prétendent mineures non accompagnées et 90 personnes ayant été testées positives au Covid-19.

Toutefois, cet hébergement n’était prévu que comme une solution provisoire d’urgence, pour ne pas laisser les clandestins vadrouilles partout sur l’île, pour trois mois et non comme une solution permanente.

Jusqu’à présent, l’État a utilisé des hôtels et des complexes touristiques pour accueillir les immigrés clandestins pour de courtes périodes. Mais, face à la saturation des structures provisoires sur l’archipel, il est à craindre que la solution se pérennise.

Source: www.kanarenmarkt.de

Aux Canaries, une maire veut que le gouvernement vire les migrants sous un mois: “Notre solidarité a une date d’expiration au 31 décembre”

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici