La Première ministre danoise pleure les 17 millions de visons massacrés par son gouvernement

Le Premier ministre danoise Mette Frederiksen / Photo: Pixabay. Capture d'écran YouTube
Le Premier ministre danoise Mette Frederiksen / Photo: Pixabay. Capture d'écran YouTube

La Première ministre danoise s’est effondrée en larmes jeudi alors qu’elle rendait visite à un éleveur de visons ruiné par un caprice du gouvernement. Son troupeau a été tué sur ordre du ministère qui prétend ainsi freiner la propagation du coronavirus.

La Première ministre, Mette Frederiksen, a rencontré un père et son fils dans leur ferme près de Kolding, dans l’ouest du Danemark, et a déclaré aux journalistes que la famille avait “vu le travail de sa vie brisé” en très peu de temps.

Cela a été très émouvant pour eux, et… désolé. Cela a été le cas pour moi aussi“, a-t-elle déclaré, en faisant une pause pour essuyer les larmes alors que sa voix vacillait.

La dirigeante danoise a dû faire face à des appels à la démission de la part de l’opposition, mais aussi à un vote de défiance au Parlemen,t suite à l’ordre donné au début du mois d’abattre les 17 millions de visons.

La directive a été donnée après que les autorités ont trouvé une version mutée de CoviD-19 dans des fermes à fourrure et des usines. Cette souche pourrait affaiblir l’efficacité des vaccins.

Comme souvent, la décision des bureaucrates a été trop précipitée. Le gouvernement a par la suite été forcé d’admettre qu’il n’avait pas la base légale pour ordonner le massacre de visons sains et le ministre de l’agriculture, Mogens Jensen, a démissionné la semaine dernière à cause de ce fiasco.

Le Danemark est l’un des derniers pays européens qui continue à développer une industrie d’élevage de visons à fourrure en Europe. Beaucoup d’autres pays, comme les Pays-Bas, ont préféré abandonner cette filière, voire de l’interdire par la loi, sous des pressions des lobbys écolo-dingo, tandis que d’autres, comme la France ou la Pologne, envisagent de s’y plier.

Source: AP

Une nouvelle mutation du Coronavirus découverte au Danemark: une menace mondiale?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici