Faire un croche-pied à un migrant est-il plus grave que d’éborgner un Gilet Jaune? L’aveu de la Macronie

Gérald Darmanin / Photo: Wikimedia Commons
Gérald Darmanin / Photo: Wikimedia Commons

Touche pas à mon migrant! “Ce commissaire qui fait ce croche-patte totalement injustifié, je prendrai des sanctions contre lui, je demande la réunion du conseil de discipline”, a déclaré Gérald Darmanin, au journal de France 2. La Macronie avoue: un croche-pied à un migrant est plus grave que d’éborgner un Gilet jaune. 

Alors qu’il était déjà ministre lors de la crise des Gilets jaunes, Darmanin ne s’est pas distingué par sa sévérité à l’égard de la répression violente du mouvement par les forces de l’ordre. Mais le premier flic de France joue les père fouettards pour un croche-pied sur un immigré clandestin qui venait exiger par la force un logement aux frais des Français.

Alors sans grande pitié pour sa propre population éborgnée et matraquée, la Macronie s’émeut de l’usage de la force — qu’elle a pourtant autorisée — contre l’occupation étrangère hostile de la place de la République à Paris.

Entre le migrant errant, soutenu par l’armée d’associations gauchistes, gavées de l’argent des Français, et bénéficiant de la complicité de la gauche politico-médiatique, et le Français moyen, dans le rouge tous les mois alors qu’il travaille — pour payer les aides aux clandestins — et qui ose se révolter, la Macronie prend le parti de l’étranger.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici