L’Argentine veut une armée de travelos? Le gouvernement de gauche impose un quota

Michel Serrault travesti dans la Cage aux Folles/Capture d'écran
Michel Serrault travesti dans la Cage aux Folles/Capture d'écran

Après le quota de femmes, le quota de transgenre pour l’armée de Terre en Argentine. Le gouvernement du président péroniste Alberto Fernandez impose par un décret d’engager plus de travelos dans plusieurs organismes de l’Etat, dont l’armée qui devra s’y conformer dès le 30 novembre.

Publié le 4 septembre par le gouvernement de gauche, le décret vise à “commencer à réparer les violations (des droits) commises historiquement à l’encontre des travestis, des transsexuels et des transgenres”.

Des sources du ministère de la Défense, citées par des médias argentins, ont indiqué que qu’il avait été ordonné aux commandants et dirigeants de l’armée de Terre de fournir des rapports sur “la situation existante” sur l’obéissance à ce favoritisme d’un nouveau genre. Il n’a pas été précisé si ce même bilan avait été exigé pour l’armée de l’Air et la Marine.

La loi impose que “les postes devront être occupés dans une proportion d’au moins 1% du total par des personnes travesties, transsexuelles et transgenres, qui remplissent les conditions requises”. Il y a près d’un an, l’armée suisse autorisait les femmes déguisées en homme ou les hommes déguisés en femme, à faire partie de l’institution militaire.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici