Évacuation massive de migrants en plein Paris: Darmanin a la trouille

Gérald Darmanin/DR
Gérald Darmanin/DR

Évacuer sans heurts un énorme camp d’immigrés clandestins hyper-nerveux en plein Paris, place de la République, le tout sous le regard de la presse et sous les huées des militants d’extrême-gauche, est une mission extrêmement difficile.

Alors, forcément, l’évacuation en question, qui a eu lieu pendant la nuit dernière, a provoqué ici et là des incidents mineurs. Et la gauche hurle d’indignation.

Ce midi, par exemple, partout sur Internet, circulait une vidéo où l’on voyait un policier faisant un croche-pied à un clandestin qui tentait de s’enfuir. Quelle histoire ! Les bobos et les communistes y ont détecté une forme de torture d’extrême-droite, bien évidemment, comme d’habitude, comme à chaque fois que la police fait son métier.

Mais le plus étonnant est que ces micro-événements, ces anecdotes sans la moindre importance, ont fait passer Darmanin en mode panique totale. Son urgence: ne surtout pas être considéré comme un raciste par la gauche progressiste, qui représente la plus grande part des soutiens de Macron.

En termes clairs: Macron lui a dit de dire du mal des flics pour faire plaisir aux bobos. Et Darmanin, qui ne sait plus où il a rangé son honneur, s’exécute immédiatement.

Et, ce matin, rebelote! Il annonce même qu’il va finir les vilains policiers:

Darmanin a peur des bourgeois crétins progressistes. C’est une mauvaise nouvelle pour la France. Un type qui a peur des bobos ne peut pas vaincre l’État Islamique.

Source: Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici