En Indre-et-Loire, Mohamed T., un “jeune” multirécidiviste, jugé pour le viol d’une octogénaire vulnérable

Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay
Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay

À compter de demain, la Cour d’assises d’Indre-et-Loire, jugera Mohamed T., un “jeune” de 24 ans, déjà connu de la justice pour une foule de délits, pour l’agression sordide et ultra-violente d’une octogénaire vulnérable.

En janvier 2018, dans le quartier sensible de la Rabaterie, à Saint-Saint-Pierre-des-Corps, le “jeune” n’avait pas hésité à violer la vieille dame, se déplaçant en déambulateur, et à la dépouiller de divers biens. Le criminel avait été confondu par son ADN.

Les 25 et 26 novembre, la Cour d’assises d’Indre-et-Loire va juger Mohamed T., un “jeune” déjà condamné pour un grand nombre de divers délits, pour des faits de viol et d’extorsion sur personne vulnérable.

En effet, le 6 janvier 2018, une vieille dame de 87 ans, résidant dans le quartier à forte population immigrée de la Rabaterie, à Saint-Pierre-des-Corps, rentrait péniblement des courses, appuyée sur son déambulateur.

Alors que l’octogénaire approchait de son pavillon, Mohamed T., un “jeune” du quartier, s’était approché d’elle et lui avait proposé avec insistance de porter ses courses à l’intérieur. Forçant le passage, l’individu était parvenu à pénétrer dans le garage où il avait ensuite entraîné sa victime.

C’est là que la vieille femme avait été victime d’un véritable supplice au motif d’obtenir sa carte bleue et son code secret. La malheureuse, en plus des coups, avait été violée par le “jeune” qui avait pratiqué sur elle de brutales pénétrations digitales.

Sous la violence de l’agression, la pauvre octogénaire avait dû remettre ses biens et de l’argent liquide à son bourreau qui avait ensuite pris la fuite. Blessée et horriblement choquée, la vielle dame avait pu prévenir les secours et avait été hospitalisée.

Finalement confondu par des traces d’ADN retrouvées sur les vêtements de la victime et sur les lieux du crime, Mohamed T., avait été interpellé et placé en détention provisoire. Il comparaîtra donc dès demain devant ses juges et risque 20 ans de réclusion.

Sources : La Nouvelle République/ France Bleu/ Ouest-France

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici