Biden vire Pompeo: le communisme chinois applaudit

Xi Jinping/DR
Xi Jinping/DR

Mike Pompeo était à la tête de la diplomatie américaine depuis l’accession de Donald Trump à la Maison Blanche. Joe Biden le vire, évidemment, mais le monde va sentir la différence. Et ça va faire mal.

Pompeo était un dur, ex-patron de la CIA, positionné à la droite de la droite américaine, chez les plus conservateurs et libéraux du Parti Républicain.

Son successeur vient d’être nommé par Joe Biden: il s’agit d’Anthony Blinken, ex-spécialiste de la sécurité nationale sous Obama, connu pour ses opinions très modérées.

Blinken incarne le ventre mou du Parti Démocrate: l’équivalent, en France, de l’aile droite du PS, ou de l’aile gauche de LREM. La différence avec Pompeo va se ressentir à chaque instant.

Alors, tout le monde se demande: que va-t-il faire face à la Chine? La réponse est donnée au South Morning China Post, par Jia Qingguo, professeur de relations internationales à l’Université de Pékin: “Pour la Chine, rien ne pouvait être pire que Pompeo!”

C’est parfaitement exprimé: Pompeo aimait sincèrement et fermement l’Occident, la démocratie, la liberté, et il était disposé à les défendre à tout prix, quitte à dénoncer très brutalement quiconque tentait de détruire notre civilisation. Pour Xi Jinping, ce fut pendant quatre ans un ennemi impitoyable.

Avec Blinken, Xi va pouvoir prendre ses aises, enliser la planète entière dans des négociations sans fin, hypnotiser l’Occident avec sa langue de bois soporifique, et commettre tous les méfaits possibles sans risquer de voir Pompeo lui foncer dessus avec une batte de baseball.

L’ère Trump s’achève. L’ère Pompeo s’achève avec elle. L’ère Xi frappe à la porte de l’Histoire.

Source: South China Morning Post

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici