Serial menteurs! L’OMS ment sur l’épidémie même dans son propre siège

Image d'illustration / Photo: Wikimedia Commons
Image d'illustration / Photo: Wikimedia Commons

L’Organisation mondiale de la Santé n’a pas seulement couvert les mensonges de la Chine et son refus d’autoriser une enquête extérieure sur la façon dont la Covid-19 a débuté. Elle a menti sur une épidémie à son siège mondial de Genève, en Suisse.

L’OMS a fait des déclarations publiques répétées, niant toute transmission du virus au siège de l’Organisation jusqu’à ce que l’Associated Press mette la main sur un e-mail montrant qu’au moins 65 membres du personnel ont été infectés cette année.

Et la plupart des cas, 49 pour être exact, sont apparus au cours des deux derniers mois, le virus ayant atteint un pic dans la ville voisine, alors que 32 étaient des personnes travaillant sur place au siège lorsqu’ils ont été testés positifs.

En effet, Genève est confrontée à une forte augmentation, avec plus de 12 000 cas signalés au cours des deux dernières semaines. Pourtant, l’OMS refuse d’admettre que des transmissions se sont produites à son siège, ce qui ferait du bâtiment pratiquement la seule zone exempte des attaques du virus de la ville.

Le courriel intercepté répondait aux inquiétudes concernant le fait que cinq autres employés venaient d’être testés positifs la semaine précédente et que d’autres personnes qui avaient été en contact étroit avec eux fréquentaient encore le même bureau.

Ces cinq personnes (dont l’une serait un spécialiste du contrôle des infections) avaient toutes été en contact mutuel, de sorte que le siège de l’OMS pourrait être considéré comme un cluster (deux cas positifs ou plus dans la même zone).

Mais l’agence de l’ONU est dans un déni aussi profond que lorsqu’elle a refusé de qualifier la COVID-19 de pandémie jusqu’à la mi-mars, ou lorsqu’elle a couvert les mensonges de la Chine. Ses dirigeants s’attendent à ce que l’on croie que 32 employés ont été infectés sans que cela se transmette à aucun autre membre du personnel !

Peut-on parler de mensonge systémique?

Source: NY Post

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici