L’Espagne envoie au Sénégal ses flics pour stopper l’invasions migratoire des Canaries

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

L’Espagne va envoyer des agents des forces de l’ordre au Sénégal, en Afrique, pour lutter contre les passeurs de clandestins après que l’immigration clandestine d’Afrique de l’Ouest vers les îles Canaries a augmenté de 1000 % en 2019.

Environ 17 000 clandestins sont arrivés sur les îles espagnoles en 2020, une augmentation étonnante par rapport aux chiffres de l’année précédente.

Plus de 2000 migrants ont afflué dans l’archipel en un seul week-end en novembre.

Cette voie de migration illégale vers l’Europe est devenue populaire dans les années 1990, avec une augmentation exponentielle des chiffres au milieu des années 2000.

Les accords conclus avec le Sénégal et la Mauritanie pour déployer du personnel et des technologies de contrôle des frontières espagnoles directement dans les pays africains, ainsi que diverses incitations, étaient auparavant considérés comme un modèle de gestions de crise migratoire, les arrivées étant passées de 12 478 en 2007 à 196 en 2010.

Mais tout cela a changé sous l’actuel gouvernement socialiste, les Canaries devenant rapidement l’un des principaux points d’entrée des migrants clandestins en Europe.

La ministre de la défense, Margarita Robles, a avoué début novembre qu’il y a maintenant une “crise humanitaire” aux îles Canaries.

La politicienne locale Ana Oramas a offert un pronostic encore plus sombre, décrivant les îles comme “une poudrière” et “un volcan en attente d’exploser”.

La ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a promis que l’Espagne augmenterait “la présence de la Guardia Civil, la police nationale, qui lutte pour démanteler les réseaux criminels de traite des êtres humains au Sénégal“.

Elle a en même temps également suggéré que l’Espagne augmente l’accès à la sécurité sociale pour les ressortissants sénégalais arrivés en Espagne légalement, comme si cela allait décourager l’immigration illégale.

Source: El Pais

2 Commentaires

  1. Il faut soutenir l’Espagne dans cette action car ces migrants ne resteront pas aux Canaris; ils s’éparpilleront sur l’Europe et , en France, ils viendront grossir le nombre déjà insupportable de musulmans qui sont un danger pour notre sécurité.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici