Incapable d’enrayer la pandémie, l’OMS nous ordonne de ne pas passer Noël en famille

Mike Ryan / Photo: DR
Mike Ryan / Photo: DR

“C’est incroyablement difficile parce que, particulièrement pendant la période des fêtes, nous voulons vraiment être avec notre famille. Mais dans certains cas, ne pas avoir de réunion de famille est l’option la plus sûre”, a insisté ce lundi Maria Van Kerkhove, chargée de la gestion de la pandémie à l’OMS.

Forte des résultats désastreux de sa “gestion”, la responsable de l’OMS a osé préconiser aux Américains de célébrer Thanksgiving par visioconférence. Et non, ce n’est pas une blague! “Même si vous ne pouvez pas célébrer ensemble cette année, vous pourrez trouver des moyens de célébrer quand tout cela sera fini”, a-t-elle prétexté.

“On fait ça dans ma famille et on fera une sacrée fête quand ce sera fini”, a prétendu la responsable qui veut désormais imposer ses choix familiaux à l’ensemble de la planète. On nage en plein délire totalitaire. “Quand ce sera fini”, quand justement? L’OMS est encore incapable de le dire.

“La question est : contrôlez-vous assez la maladie et pouvez-vous donner aux gens un peu plus de liberté pour la période de Noël, qui puisse générer de la confiance et donner de la joie, ce dont les gens ont grandement besoin, sans permettre au virus de se déchaîner?”, s’est interrogé Micheal Ryan, chargé des situations d’urgence.

La réponse est sans appel : Noël doit se faire en famille, car ce qu’on y fête, avec la présence indispensable des proches, apporte le réconfort et la chaleur humaine qui manquent à tous dans cette période troublée. Il s’agit du meilleur vaccin contre le plus grand fléau de cette pandémie : la déshumanisation.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici