À Montpellier, deux “jeunes” mineurs violentent une mamie de 75 ans, ils sont remis en liberté!

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Mardi dernier, à Montpellier, une retraitée de 75 ans a été très violement agressée par deux “jeunes” de 14 et 16 ans qui, après l’avoir frappée et jetée au sol, se sont emparés de son sac à main. Interpellées grâce à un courageux témoin, les deux racailles ont été remises en liberté au terme de leur garde à vue.

Mardi 17 novembre, en pleine après-midi, une dame, âgée de 75 ans, circulait à pied près du square Planchon, dans le centre-ville de Montpellier quand elle a été violemment agressée par deux “jeunes”.

Ceux-ci, arrivant par derrière, ont violemment frappé la vielle dame et l’ont jetée brutalement au sol. Les  deux individus ont ensuite arraché son sac des mains de la retraitée et ont pris la fuite dans les rues du quartier.

Mais un courageux témoin les a discrètement pris en filature jusqu’à un immeuble du secteur dans lequel les agresseurs se sont engouffrés. C’est là que la police, avisée par ce citoyen à l’esprit civique développé, a pu cueillir les malfrats. Ils ont été placés en garde à vue.

Il s’agit de deux mineurs de 14 et 16 ans dont les éventuels antécédents judiciaires n’ont pas été dévoilés. Les deux “jeunes” étaient arrivés en train, le jour même, de Perpignan où ils résident habituellement.

Interrogées par les enquêteurs, les deux racailles ont reconnu les faits et indiqué où se trouvait le sac à main volé qui a pu être restitué, avec tout son contenu, à la vielle dame. Celle-ci a été légèrement blessée mais surtout fortement choquée par l’agression.

Malgré la violence de l’attaque et la vulnérabilité de leur victime, les deux petits “salopards” ont été relâchés à l’issue de leur garde à vue sur ordre du parquet. Ils devront répondre ultérieurement à une convocation devant la justice des mineurs.

Source: Métropolitain

 

2 Commentaires

  1. Ne serait-il pas possible d’identifier ces deux courageux et de leur filer une rouste mémorable. A défaut de les guérir, qu’ils en ressentent longtemps le souvenir dans leur chair.

  2. Des jeunes; mineurs, adolescents, impubère, en bas age !!ça va là ????? je n’ai rien oublié ???…….Bon !! si déjà si jeunes ,ils sont pourris,il ne faut pas les laisser vivre !! ils vont pourrir la société et bientôt tuer, puisque c’est si peu cher payé !!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici