Le maire musulman de Londres veut que les Blancs soient vaccinés contre le coronavirus après les minorités ethniques

Sadiq Khan / Photo: Flickr
Sadiq Khan / Photo: Flickr

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a exigé que les Noirs et les autres minorités ethniques bénéficient d’un accès prioritaire au vaccin contre le coronavirus, le jour où il sera disponible.

Le maire musulman de la capitale britannique a affirmé que les minorités ethniques sont touchées de manière disproportionnée par le virus, et devraient donc être placées en tête de liste lors de la distribution du vaccin.

S’adressant à la radio de la BBC lundi soir, Sadiq Khan a déclaré que le service public de la santé fixe “des critères pour déterminer qui sera le premier à recevoir le vaccin. En gros, cela se fait par âge“.

Mais j’ai demandé que d’autres éléments soient pris en compte, et cela inclut les inquiétudes que j’ai eues au sujet des Londoniens noirs, asiatiques, appartenant à des minorités ethniques, qui ont souffert de manière disproportionnée“, a déclaré le maire.

En août, Sadiq Khan a publié une tribune dans le quotidien britannique de gauche The Guardian, dans lequel il affirmait que le “racisme structurel” était la cause de l’augmentation du taux de mortalité due au coronavirus chez les minorités ethniques au Royaume-Uni.

L’idée grotesque que le prétendu racisme structurel était un facteur déterminant dans les taux de mortalité dûs au Coronavirus a été rejetée par le Dr Raghib Ali, conseiller gouvernemental et associé principal de recherche clinique à l’unité d’épidémiologie du MRC de l’université de Cambridge.

En octobre, le Dr Ali a déclaré que “le racisme structurel n’est pas une explication raisonnable” des résultats disparates pour les différentes ethnies, en disant que si le racisme était une explication à la disparité des cas de Covid, il l’aurait été aussi pour d’autres maladies, or ce n’est pas le cas.

Depuis le début de la pandémie, de nombreux personnes appartenant aux minorités ethniques ont participé à des manifestations de masse de la mouvance Black Lives Matter, en ignorant les réglementations.

Le gouvernement britannique a acheté 40 millions de doses du vaccin de Pfizer et BioNtech, ainsi que 5 millions de doses supplémentaires du vaccin développé par Moderna. On espère également qu’un vaccin développé par l’université d’Oxford en collaboration avec la firme pharmaceutique britannique AstraZeneca sera disponible au public d’ici à Noël.

Lundi, le ministre de la santé Matt Hancock a déclaré qu’il n’excluait pas de rendre les vaccins obligatoires.

Sources : The Telegraph/ The Guardian

4 Commentaires

  1. Qu’ils aille se faire voir ailleurs cet ensuqué de maire musulman. Je ne suis plus retourné à Londres depuis 2012, mais je présume que la ville a du devenir assez malsaine avec des gens pareils !!! Déjà lors de notre premier séjour privé à Londres à l’aube de l’été 99. Ma fille alors âgée de 16/17 ans et qui regardait quelques objets par curiosité d’une boutique pakistanaise, se faisait rouspéter après par le vendeur. Aussi, nous en étions ressortis sans effectuer le moindre achat. Et je me pose la question de ce qu’est devenu l’ambiance de la ville avec de tels états d’esprit? Je ne sais pas dire si je pourrais y retourner et quand mais je pense que j’attendrais que la ville retrouve de meilleures moeurs.

  2. Il devrait d’abord se poser la question de savoir si ce n’est pas le refus des consignes venues des “blancs” qui serait à l’origine de la “disparité” de la contamination subie par les minorités ethniques.

  3. Alors lui, je ne peux pas le saquer, mais là, c’est la seule fois que je suis d’accord avec lui.
    Laissons les minorités ethniques servir de cobaye. Si le vaccin marche alors tant mieux, si le vaccin foire et que ça tombe en masse alors tant mieux et nous, nous saurons qu’il ne faut pas le prendre.
    La dernière fois que je suis allé à Londres, je me suis senti comme à Paris dans les quartiers tombés.

  4. Le racisme anti-blanc de Sadique Khan exposé à la pleine lumière.

    Pour ceux qui auraient encore eu un doute…

    Les gauchistes ont raison : il y a véritablement un racisme systémique, d’État à l’œuvre dans les pays européens. Contre les Blancs.

    Et pour empêcher et interdire d’en parler, de le mettre au jour, ce racisme anti-blanc se justifie en les accusant d’être eux les racistes. Vieille technique gauchiste : accuser l’adversaire de son propre forfait. Déjà, les nazis justifiaient l’extermination des juifs en leur attribuant l’intention d’exterminer les Allemands.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici