Combien les Français vont-t-ils payer la rançon pour éviter que les banlieues explosent?

Jean Castex / Photo: Twitter
Jean Castex / Photo: Twitter

Le Premier ministre Jean Castex va recevoir lundi les élus qui exigent au moins un milliard d’euros pour les banlieues, déjà fortement favorisées par l’Etat, et toutes les politiques publiques menées dans ces territoires. Cet argent n’est rien d’autre qu’un tribut à payer sans quoi les élus menacent d’une explosion de violence.

150 élus réclament ainsi l’argent des Français pour “les associations œuvrant pour la jeunesse et les publics en difficulté”, “la création de comités locaux de solidarité” et de “maisons médicales et de centres de santé” dans ces quartiers ou encore la création de 7 000 postes de médiateurs. Une véritable rançon pour acheter la paix sociale.

Mais ils veulent aussi l’instauration d’un “Conseil national des solutions”, doté de 75 millions d’euros, composé “d’élus, d’associatifs, de fonctionnaires, d’entrepreneurs et d’universitaires bénévoles” et destiné à “identifier, promouvoir et évaluer les solutions qui marchent sur le terrain”.

“Il faut apporter des réponses sur la façon dont ce plan de relance arrive aux quartiers” et “qu’ils ne soient pas la dernière roue du plan de relance”, a osé la ministre de la Ville Nadia Hai. Alors que ces territoires restent depuis des décennies de véritables gouffres financiers sans parvenir à améliorer la situation. Et les Français en ont marre de payer pour cela!

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici