Arrêté avec un fusil à pompe, un sabre et un couteau, il voulait assassiner des policiers: remis en liberté!

Photo: DR

Selon une source policière citée par l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, un attentat a sans doute été évité de peu: un homme qui envisageait de s’attaquer à des policiers près de Lunéville, en Meurthe-et-Moselle, a été arrêté juste avant de passer à l’acte.

Jeudi dernier, le 12 novembre, les policiers de Lunéville reçoivent un appel téléphonique les invitant à se rendre devant le lycée Boutet pour secourir  un homme qui aurait reçu un coup de tesson de bouteille sur la tête et saignerait abondamment.

Arrivés sur place, les policiers ne trouvent pas de blessé mais remarquent un homme seul sur un rond-point muni d’un sac à dos. Après avoir cherché en vain la victime présumée, la patrouille de trois hommes décide de contrôler l’homme au sac à dos.

En s’approchant, ils remarquent qu’un canon dépasse de son sac à dos. Bonne pioche: en fouillant le sac, ils y découvrent de nombreuses armes, dont un “fusil à pompe canon scié”. L’homme détient également un “couteau commando” et “un sabre d’une lame d’environ 80 cm”.

Ils ont ensuite découvert des messages sur son téléphone qui les ont convaincus qu’il voulait s’en prendre aux policiers et “assassiner au moins deux d’entre eux”.

En fait, après investigations, ils ont compris que le projet de l’individu consistait plus précisément à “assassiner les deux policiers, récupérer leurs équipements et leur véhicule et interpeller des innocents”…

La police judiciaire de Nancy a été saisie de l’affaire et l’homme a été mis en examen notamment pour la possession d’armes, mais seulement “placé sous le statut de témoin assisté pour tentative d’assassinat et association de malfaiteurs” et finalement… remis en liberté!

Les policier sont scandalisés par cette décision qu’ils jugent “ubuesque” et “dangereuse”: alors que l’homme a tenté de tuer plusieurs de leurs collègues, il doit seulement pointer chaque semaine avec obligation de soins et ne subit qu’une interdiction de détention d’arme et de quitter le territoire national…

Source: Valeurs Actuelles

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici