VIDEO. Au Japon, un robot impose le port du masque et la distanciation sociale

À Osaka, au Japon, un robot fait désormais partie de l’équipe de vente d’un magasin. Sa mission est de s’assurer que les clients portent un masque et respectent la distance sociale pour empêcher la propagation du coronavirus chinois.

C’est dans la salle de vente de la boutique officielle de l’équipe de football de Cerezo Osaka qu’on peut rencontrer Robovie, développé par Advanced Telecommunications Research Institute International (ATR), basé à Kyoto, pour guider les clients.

Robovie est en période d’essai depuis la semaine dernière et jusqu’à la fin du mois. Sa mission: avertir les clients lorsqu’il détecte, grâce à une caméra et à la technologie laser 3D, ceux d’entre eux qui ne portent pas de masque ou ne respectent pas les règles de distanciation sociale.

Pourtant, le Japon a beaucoup mieux résisté à la Covid-19 que de nombreux autres pays, à commencer par la France: depuis le début de la pandémie, il n’a signalé que 120 000 cas de coronavirus et environ 2000 décès.

Cela peut s’expliquer par le fait que les Japonais, censément plus disciplinés que bien des peuples européens, se conforment généralement aux demandes de port de masques.

De plus, l’usage en était déjà courant depuis longtemps, pour se protéger de la pollution atmosphérique, notamment dans les grandes villes et métropoles.

Néanmoins, les autorités japonaises appellent ces jours-ci à une vigilance accrue après qu’une augmentation des cas a commencé à se déclarer, car la température baisse et les Japonais passent plus de temps à l’intérieur.

Ici, notre vie ressemble de plus en plus au cauchemar orwellien de 1984. Apparemment, avec ces nouvelles machines proches des célèbres D2R2 et C3PO, celle des Japonais se rapproche de plus en plus de l’univers de La Guerre Des Etoiles

Source: L’Indépendant

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici