Une internaute raconte: Malmö, le symbole du vivre-ensemble de la nouvelle Suède multiculturelle

Les émeutes à Malmö / Photo: Twitter
Les émeutes à Malmö / Photo: Twitter

Malmö, longtemps le symbole de la douceur de vivre à la scandinave, est devenue la ville la plus importante de Suède en pourcentage d’immigrés. Ici, une étincelle suffit à déclencher les émeutes, et les attaques au cocktail Molotov font partie du quoditien. Une jeune Suédoise raconte son expérience sur les réseaux sociaux.

Bonjour de Malmö“, écrit l’internaute avant de présenter sa ville, “la troisième plus grande ville de Suède. Mais pour être honnête, ce n’est pas une ville, c’est une banlieue, et ce n’est pas flatteur de la nommer de cette façon.

J’ai grandi dans une petite ville et j’ai ensuite déménagé dans une ville plus grande, toujours dans la région de Scanie“, au sud de la Suède. Là-bas, la vie était différente, constatera rapidement l’internaute.

En effet, Malmö, le symbole du multiculturalisme et du vivre ensemble à la suédoise, ressemble désormais, malgré son architecture scandinave et ses coins de verdure, plus à la Seine-Saint-Denis qu’à une ville de carte postale.

La commune de Malmö est, en 2010, la quatrième commune de Suède ayant la plus grande proportion d’habitants d’origine étrangère (c’est-à-dire, nés à l’étranger ou nés en Suède de deux parents nés à l’étranger), avec une proportion de 39,4%.

“Je n’ai jamais eu peur de rentrer seule à la maison la nuit, cela peut sembler naïf mais j’avais confiance dans les humains“, dit-elle en évoquant son passé tranquille.

Maintenant, après avoir vécu les conséquences de l’immigration de masse pendant cinq ans et avoir vécu deux ans à Malmö, je ne sors plus seule après 22h“, témoigne-t-elle avant de faire part de son étonnement.

Je suis une adulte et je ne devrais pas avoir peur d’aller au supermarché de l’autre côté de la rue parce qu’il fait nuit.” Et pourtant…

Laissez-moi préciser que je n’ai pas peur des hommes, je leur fais confiance et je les apprécie. J’ai peur de la culture, de la religion et de l’idéologie politique qui ne valorisent pas les femmes.

La ville de Malmö est confrontée à une forte augmentation de sa criminalité où entrent en jeu guerre des gangs et trafic d’armes.

Le meurtre d’une femme médecin, le 26 août 2019 en pleine rue par arme à feu alors qu’elle tenait son bébé de deux mois dans les bras a déclenché un débat dans la société suédoise.

Les problèmes de la criminalité à Malmö sont devenus le symbole de la dégradation de la situation sécuritaire en Suède. Des quartiers sensibles sont apparus dans le pays où l’on brûle des voitures et caillasse les forces de l’ordre. Les chiffres des homicides sont en hausse depuis 2013 et la Suède détient même le record d’homicides par armes à feu chez les 15-29 ans. Les fusillades entre gangs ont fait monter le taux d’homicidex au-dessus de la moyenne européenne. Les homicides par balles ont plus que doublé en 2018.

L’usage d’explosifs et de grenades à main est devenu une spécificité suédoise. En 2019, entre janvier et novembre, 29 explosions ont eu lieu dans la ville, soit une baisse importante par rapport à l’année précédente.

Sources : Parler / Wikipedia

Malmö, son vivre ensemble, ses quartiers multi-ethniques, son épidémie d’engins incendiaires…

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici