Dans le Val-d’Oise, un policier obligé de tirer sur un homme armé et menaçant mis en examen!

Image d'illustration Photo: DR
Image d'illustration Photo: DR

Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, un policier hors-service a dû faire feu sur un individu menaçant et armé d’une bombe lacrymogène et d’une pince-monseigneur qu’il venait de surprendre en train de dégrader un réverbère dans les rues de Saint-Leu-la-Forêt. L’individu a été blessé à une jambe. Hier, à l’issue de sa garde à vue, le policier a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

Dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 novembre, un policier, qui n’était pas en service, promenait son chien dans les rues de Saint-Leu-la-Forêt, dans le Val-d’Oise, quand il a aperçu un homme etrain de tenter de dégrader un réverbère qui éclairait les lieux.

Aussitôt, le fonctionnaire, mû par un réflexe citoyen, a interpellé verbalement l’individu pour lui intimer l’ordre de cesser ces agissements. Mais l’homme, un riverain de 50 ans, dérangé par la lumière dans son appartement, a refusé d’obtempérer.

Le suspect, armé d’une bombe lacrymogène et d’une paire de pinces coupantes, s’est même montré menaçant malgré les sommations du policier, obligé de dégainer son arme. Se sentant en danger face à cet individu armé, l’agent a fait feu à une reprise en visant les jambes.

Touché par le tir, l’homme s’est effondré au sol tandis que le fonctionnaire appelait les secours. Le blessé, souffrant notamment d’une fracture ouverte d’un tibia, a dû être opéré et s’est vu attribuer 45 jours d’ITT pour ses graves blessures.

Le policier a lui a été, bien entendu, placé en garde à vue et une enquête a été ouverte par le parquet de Cergy-Pontoise. Finalement déféré au parquet mardi 17 novembre, il a été mis en examen pour violences avec arme et placé sous contrôle judiciaire!

Sources: Ouest-France/ 20 Minutes/ France Bleu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici