L’armée chinoise a transformé l’Himalaya en four à micro-ondes pour repousser les soldats indiens

Poly WB-1, le micro-onde de combat chinois / Photo: DR
Poly WB-1, le micro-onde de combat chinois / Photo: DR

Les troupes chinoises ont utilisé des armes électromagnétiques pour forcer les soldats indiens à battre en retraite en provoquant chez eux des violents vomissements, lors d’un affrontement dans l’Himalaya.

Les armes électromagnétiques, qui chauffent les tissus humains des troupes ennemies, “ont transformé le sommet des montagnes en four à micro-ondes” et ont fait vomir les soldats indiens, a déclaré l’expert en études internationales, Jin Canrong, à ses étudiants à Pékin, photos à l’appui.

Une arme à micro-ondes chauffe les molécules d’eau de la même manière que les appareils de cuisine, en ciblant l’eau sous la peau et en provoquant des douleurs intenses à des distances pouvant aller jusqu’à la distance d’environ 1 km.

Elle émet un faisceau d’ondes électromagnétiques d’une fréquence de 95 GHz vers un sujet. Quand les ondes touchent la peau, l’énergie des ondes se transforme en chaleur au contact des molécules d’eau de la peau. Une impulsion de deux secondes porterait la peau jusqu’à une température d’environ 55°C, causant une intense sensation de brûlure très douloureuse.

Jin Canrong a salué les forces de son pays pour avoir “magnifiquement” exécuté la manœuvre qui a permis de dégager les troupes indiennes de la frontière contestée sans coup férir.

Il a dit à ses étudiants que dans les 15 minutes suivant le déploiement des armes, “ceux qui occupaient les sommets des collines ont tous commencé à vomir. Ils ne pouvaient pas se lever, alors ils ont fui. C’est ainsi que nous avons repris le terrain“, a-t-il expliqué.

C’est la première utilisation connue d’armes à micro-ondes sur un champ de bataille.

Ces armes auraient été déployées fin août, quelques semaines après une bataille meurtrière à coup de pierres et de gourdins qui a fait au moins 20 morts parmi les soldats indiens.

Le Poly WB-1 chinois a été présenté pour la première fois lors d’un salon aérien en 2014 et était censé être fourni aux forces navales chinoises.

Un camion équipé d’un dispositif d’antenne monté sur le toit a attiré l’attention des gens lors d’une exposition de technologie militaire qui s’est tenue à Pékin le 16 juillet 2014. Ce dispositif, appelé WB-I, est une arme à énergie dirigée non létale. Désormais, on voit qu’il est opérationnel.

Source: Epoch Times

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici