Des chercheurs étudiant le Coronavirus visés par des pirates russes et nord-coréens

Image d'illustration Photo: Istockphoto
Image d'illustration Photo: Istockphoto

L’information a été divulguée vendredi par Microsoft: des pirates informatiques travaillant pour les gouvernements russe et nord-coréen ont visé cinq organisations impliquées dans la recherche sur les traitements et les vaccins contre le nouveau Coronavirus dans le monde entier.

Des tentatives d’intrusion ont eu lieu ces derniers jours contre les réseaux de sept laboratoires pharmaceutiques et instituts de recherche au Canada, en France, en Inde, en Corée du Sud et aux États-Unis.

Microsoft, qui a donné peu de détails sur ces attaques et refusé de citer les noms des organisations visées, attribue ces tentatives à un groupe russe de hackers surnommé “Fancy Bear”, ainsi qu’à deux groupes nord-coréens baptisés “Zinc” et “Cerium”.

La plupart des cibles visées seraient des organisations qui testent des vaccins contre la COVID-19. Les tentatives d’intrusion auraient échoué dans la plupart des cas, mais certaines auraient réussi.

Sans surprise, l’ambassade de Russie à Washington a démenti ces accusations, et le représentant de la Corée du Nord auprès des Nations Unies n’a pas réagi pour l’instant.

Source: Reuters

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici