Trois terroristes cachés parmi les migrants s’échappent du centre de rétention à Rome

Image d'illustration/Pixabay
Image d'illustration/Pixabay

La police italienne est à la recherche d’un migrant nord-africain ayant des liens avec l’extrémisme islamique qui s’est échappé d’un centre de rétention pour les déboutés de l’asile à Rome.

Trois migrants se sont échappés du centre d’expulsion de Ponte Galeria au cours du week-end. La police a ensuite capturé le Marocain Falah Hamza et un autre migrant dont l’identité n’a pas été dévoilée, mais le Tunisien Ibrahim Ghomed est toujours en fuite.

Falah Hamza, un extrémiste islamiste connu, a été remis en détention quelques heures seulement après son évasion. Il avait été retrouvé avec l’aide d’une femme du coin dont le mari connaissait l’extrémiste.

Le Tunisien Ibrahim Ghomed, également soupçonné d’être un terroriste, quant à lui, a réussi à échapper à la police.

Les autorités africaines et Interpol ont alerté l’Italie sur les antécédents extrémistes des trois hommes. La police italienne a alors pu les retrouver au centre pour migrants et les arrêter.

Suite à la récente attaque terroriste à Nice qui a vu trois personnes assassinées par un Tunisien dans une église, il a été révélé que le migrant, Brahim Issaoui, âgé de 21 ans, était venu en Europe illégalement, en débarquant sur l’île italienne de Lampedusa.

Il avait également vécu pendant une courte période dans un centre pour migrants dans la ville de Bari avant de s’enfuir en France.

Le sénateur patriote Matteo Salvini a par la suite critiqué le gouvernement italien de gauche et s’est interrogé sur le nombre d’autres terroristes potentiels entrés illégalement en Europe via l’Italie.

Combien vont disparaître comme lui après le débarquement? Je pense qu’il y en a des milliers. Pourtant, il y a des photos d’identité et des empreintes de chacun d’entre eux“, a-t-il déclaré.

Source: Il Giornale

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici