Traîné devant les instances disciplinaires de l’Ordre des médecins, que risque Didier Raoult?

Le Professeur Didier Raoult/DR
Le Professeur Didier Raoult/DR

Le célèbre infectiologue marseillais va comparaître devant les instances disciplinaires de l’Ordre des médecins après le dépôt d’une plainte lui reprochant plusieurs entorses déontologiques liées à la promotion de l’hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19.

Le Conseil national de l’Ordre des médecins a confirmé qu’une procédure était en cours à la suite d’une plainte déposée en juillet par la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF). L’association accusait le médecin de manquement au devoir de confraternité et utilisation de traitements non validés, selon Paris Match.

Les poursuites engagées par le conseil de l’Ordre des médecins font suite à cette saisine mais aussi à plusieurs signalements de patients et médecins, a précisé Le Parisien.

Lorsqu’une plainte vise un médecin hospitalier, elle ne peut être transmise aux chambres disciplinaires régionales de l’Ordre qu’après l’accord de ses instances locales. C’est cette étape qui a été récemment franchie.

“L’Ordre joue-t-il encore son rôle principal de corps représentatif des médecins ou est-il devenu un gendarme de la pensée unique?”, s’insurge l’avocat du professeur Raoult, Fabrice Di Vizio, qui soutient que les institutions ordinales “se sont illustrées par leur silence et leur abstention depuis le début de la crise”.

Didier Raoult encourt des sanctions allant d’un simple avertissement jusqu’à la radiation de la profession.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici