Ils ne savent plus quoi taxer! La Deutsche Bank propose une taxe sur le télétravail

Image d'illustration / Photo: Pxhere
Image d'illustration / Photo: Pxhere

Les employés de bureau qui profitent du travail à domicile généralisé devraient être taxés plus. Sous quel prétexte? Pour soit disant aider les autres travailleurs qui ne bénéficient pas des mêmes avantages, ont déclaré des experts de la Deutsche Bank.

Dans son rapport sur la manière de reconstruire l’économie après le désastre causé par le confinement, la banque a proposé une taxe de 5% par jour sur chaque employé qui continue à travailler à domicile.

Ce nouveau rackett pourrait rapporter des dizaines de milliards de dollars aux gouvernements. L’argent pourrait être utilisé pour “aider les travailleurs à faible revenu” qui ont pris plus de risques parce que leur travail ne peut pas être fait à distance.

Mais, qui, bien sûr. On connaît la générosité proverbiale des gouvernements, surtout avec l’argent des autres. Des milliards empochés puisés dans les caisses des entreprises, des miettes pour les personnel soignant, et des milliards gaspillés en mille et un truc débiles.

La banque a fait remarquer que la pandémie a accéléré le passage au travail à distance, une tendance qui semble s’installer durablement, même après la fin de la pandémie.

Ces salariés bénéficient d’une plus grande commodité et d’une plus grande flexibilité. Ils économisent également de l’argent directement, car ils n’ont pas à payer les frais de déplacement, les repas à emporter ou l’achat et le nettoyage des vêtements de travail.

Et télétravail, un salarié n’a plus à dépenser de l’argent pour ses déplacements, le déjeuner et la lessive, mais pas question de lui laisser ce montant dans la poche! Gargantua étatique bouffe tout, et il a toujours faim.

La taxe proposé par les “experts” de la Deutsche Bank s’élèverait à un peu plus de 10 dollars par jour, exactement ce qu’un Occidental moyens dépense pour les frais mentionnés. Ce que vous ne dépensez pas en tickets de métro, en essence, ou en sandwiches, parce que le gouvernement vous enferme à la maison, on vous le prendra quand même.

Aux Etats-Unis, cela pourrait rapporter à l’Etat jusqu’à 48 milliards de dollars. La Deutsche Bank a effectué des calculs similaires pour l’Allemagne et le Royaume-Uni. En France, ce serait quelques bons milliards aussi, de quoi se payer une nouvelle déco à Bercy ou accueillir quelques milliers de mineurs non accompagnés en plus.

Source: The Economist

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici