Le PDG de Pfizer a encaissé 62% de ses actions le jour même où la société a dévoilé le vaccin Covid-19

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a vendu 62% de ses actions le jour même où la société a annoncé que son vaccin expérimental COVID-19 avait réussi les essais cliniques. L’annonce a fait grimper le cours des actions de Pfizer de près de 15%.

Albert Bourla a vendu 132 508 actions à un prix moyen de 41,94 dollars par action, soit 5,6 millions de dollars. Le cours le plus élevé de l’action Pfizer en 52 semaines a été de 41,99 dollars, ce qui signifie que le PDG a vendu ses actions à leur valeur la plus élevée depuis un an.

Sa vente d’actions a été effectuée selon la règle dite “10b5-1”, c’est-à-dire un plan de négociation prédéterminé qui permet au personnel de l’entreprise de vendre ses actions conformément aux lois sur le délit d’initié.

La vente s’inscrivait dans le cadre d’un plan préétabli adopté le 19 août, comme l’indique le dépôt. Il détient toujours 81 812 actions de Pfizer.

Lundi, Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont déclaré que leur vaccin contre le coronavirus s’est révélé efficace à plus de 90%. Les deux entreprises pharmaceutiques sont les premières à faire état de résultats positifs des essais pivots du vaccin Covid-19.

“Le vaccin contre la Covid-19, développé par Pfizer et BioNTech, est “efficace à 90%”, affirment lundi 9 novembre les deux laboratoires, après la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3, la dernière avant une demande d’homologation”, annonce Le Figaro.

“Le premier ensemble de résultats de notre essai de vaccin Covid-19 de phase 3 fournit la preuve initiale de la capacité de notre vaccin à prévenir la Covid-19”. Cette fois, on y est presque.

Les deux entreprises ont déclaré qu’elles prévoient de fournir 50 millions de doses de vaccins dans le monde en 2020 et 1,3 milliard en 2021.

La réaction des Bourses a été immédiate. “Vers 12h, heure de Paris, peu après l’annonce par Pfizer et Biontech, les marchés européens étaient propulsés en forte hausse. La Bourse de Paris prenait 5,46%, Francfort 5,56%, Londres 5,05% et Milan 5,48% peu après 13h10”, précise Le Figaro.

Moralité: c’est bel et bien aux chercheurs du secteur privé et aux entreprises capitalistes, qu’il faut faire confiance pour résoudre les crises sanitaires, et non aux Conseils Scientifiques des politiques, ni aux bureaucraties hospitalières.

Source: Business Insider

7 Commentaires

  1. La blague. Le Conseil Scientifique n’a jamais eu à faire le vaccin, ce n’est absolument pas son rôle, qu’est-ce que ça vient faire ici ? 😂
    Un autre labo (Moderna) est en train d’être inspecté par le gendarme de la Bourse (SEC), pour avoir vu son PDG faire pareil et…. être soupçonné d’avoir surévalué les résultats, histoire de faire grimper la Bourse au rideau et de récupérer de la thune abusivement.

    Le peu de temps disponible pour développer le vaccin et la compétition très forte créent inévitablement des dérives. Tant qu’on reste sur de l’arnaque financière et qu’elle est punie, c’est qu’on s’en tire bien, et je le souhaite.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici