L’agression d’un prêtre grec à Lyon par un Géorgien: pas le terrorisme, mais une embrouille de cocus

Un Géorgien de 40 ans a reconnu être l’auteur de l’agression d’un prêtre orthodoxe samedi dernier à Lyon en raison d’un différend d’ordre privé, a annoncé le procureur de Lyon samedi.

Il s’avère être le mari d’une femme qui entretenait une liaison avec la victime“, a confirmé le parquet de Lyon. “L’ouverture d’une information judiciaire est envisagée dès la fin de la garde à vue“, a-t-il ajouté.

Selon les informations du Parisien, le suspect est un ressortissant géorgien. Il a été interpellé vendredi à son domicile de Lyon.

Le prêtre, de nationalité grecque, était en train de fermer les portes de son église vers 16h samedi dernier lorsqu’il a été visé par deux coups de feu. Hospitalisé dans un état grave, il est sorti du coma en début de semaine.

Le parquet national antiterroriste ne s’était pas saisi de cette affaire, même s’il l’a suivie, survenue deux jours après l’attentat de la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice, qui a fait trois morts, et deux semaines après l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty, deux attaques inspirées par l’islamisme radical, selon les termes du gouvernement.

Sources : AFP/ Le Parisien/ Lyon Mag

Tentative d’assassinat d’un prêtre à Lyon: quelles sont les deux pistes privilégiées par l’enquête?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici