Au tribunal de New York, l’ex-ministre de la Défense mexicain complice d’un cartel de la drogue

Salvador Cienfuegos Zepeda / Photo: DR
Salvador Cienfuegos Zepeda / Photo: DR

Le général Salvador Cienfuegos Zepeda, qui fut le ministre de la Défense de l’ancien président mexicain Enrique Pena Nieto, a plaidé non coupable jeudi devant le tribunal fédéral de Brooklyn dans une affaire de trafic de drogue et de blanchiment d’argent. On lui reproche d’avoir accepté des pots-de-vin pour aider les cartels de la drogue à éviter les poursuites.

Salvador Cienfuegos Zepeda, âgé de 72 ans, surnommé “El Padrino” ou “le parrain”, aurait aidé les dirigeants du violent cartel H-2 à faire passer de la cocaïne, de l’héroïne, de la méthamphétamine et de la marijuana aux États-Unis, selon l’acte d’accusation.

En échange de pots-de-vin, il a permis au cartel H-2, un cartel qui se livrait régulièrement à des actes de violence en gros, y compris la torture et le meurtre, d’opérer en toute impunité au Mexique“, a écrit le parquet dans l’acte d’accusation.

Le général, chef l’armée du Mexique pendant six ans sous l’ancien Président Enrique Pena Nieto, était avec sa famille lorsqu’il a été arrêté en octobre à l’aéroport international de Los Angeles.

Il a été attaché militaire dans les ambassades du Mexique au Japon et en Corée du Sud. Il a également participé à des visites diplomatiques aux États-Unis, au Chili, en Chine et à Cuba.

De 2012 à 2018, il a été à la tête de l’armée de terre et l’armée de l’air mexicaines, relevant directement du Président, tout en continuant à avoir des contacts secrets avec les plus hauts dirigeants du cartel, selon les procureurs.

Il fait l’objet d’une enquête pour liens avec le crime organisé par le même tribunal de New York qui traite le cas de Genaro García Luna, ancien secrétaire à la sécurité d’un autre Président mexicain, Felipe Calderón, accusé d’avoir collaboré avec le cartel de la Sinaloa et qui a fait condamner Joaquín “El Chapo” Guzmán.

Le général Salvador Cienfuegos Zepeda a été mêlé à un gros scandale, en 2014, après que des soldats sous son commandement ont tué 22 suspects dans un entrepôt de céréales, dont au moins huit ont été exécutés après leur reddition.

Source: AP

Un ancien général et ministre de la Défense mexicain arrêté aux États-Unis

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici