Un crime contre la vie à la française: Hidalgo ferme les épiceries de nuit

Anne Hidalgo / Photo: Flickr
Anne Hidalgo / Photo: Flickr

Chaque jour, les Français perdent une liberté au nom de la croisade grotesque de l’État contre le Coronavirus. Aujourd’hui, ce sont les Parisiens qui se font castrer, une fois de plus. 

La maire de Paris a décidé de faire fermer, tous les soirs, les lieux de vente à emporter dans la capitale.

“Un certain nombre de lieux créant des attroupement”, dit-elle, vont être fermés dès 22 heures. Elle a expliqué viser les établissements qui vendent de l’alcool.

Il s’agit surtout de limiter les débits de boissons, comme les épiceries ou des supérettes”, explique-t-elle.

Un arrêté devrait être publié, dès aujourd’hui, pour préciser la liste exacte des commerces concernés par ce couvre-feu.

Depuis toujours, l’épicerie est le cœur du commerce en ville. Elle est indispensable à la vie citadine. Même en temps de guerre, elle reste ouverte. En décidant de frapper ce secteur indispensable de l’existence française, Hidalgo commet un crime contre la liberté, contre le plaisir, contre l’alimentation, contre la civilisation.

“Proposant des produits venant du monde entier aux habitants des villes depuis des siècles, l’épicerie est un miracle du commerce planétaire”, écrit le philosophe Alain Besançon. Ce miracle vient d’être brisé. C’est un signe. Un très mauvais signe.

Source citations: Le Figaro

2 Commentaires

  1. Il vont devoir fermer les “arabes du coin” ?
    Elle va perdre de la clientèle électorale, la hidalgo !….

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici