Ferrari refuse les lubies écolo dingo, ses actions montent en flèche

Ferrari Portofino M / Photo: Ferrari
Ferrari Portofino M / Photo: Ferrari

Les actions de Ferrari sont montées en flèche après que le PDG de la marque à cheval a annoncé que le constructeur italien n’allait pas s’enfoncer dans le créneau écolo dingo des voitures électriques.

Les actions du constructeur italien de voitures de luxe ont fait un bond de plus de 7% mardi après qu’il eut fait état d’une forte demande pour ses voitures de sport très rentables comme la Monza.

Ferrari s’attend à des bénéfices supérieurs aux prévisions, soit 1,3 milliard de dollars, et son directeur général, Louis Camilleri, a déclaré aux analystes que les commandes étaient plus ou moins revenues au niveau d’avant la pandémie.

Il a également démenti les bruits que Ferrari pourrait à terme abandonner toute sa gamme de moteurs à essence, affirmant qu’il ne pense pas que la société passera un jour à l’électricité.

Ferrari a déclaré que les exportations se rétablissaient bien après un gel de la production de sept semaines lors de la première vague du coronavirus au début de l’année. Bien que les livraisons aient diminué de 6,5% par rapport à l’année 2019, les clients achètent ses véhicules 12 cylindres à un prix supérieur de 15% à celui de l’année dernière.

Malgré la crise du Coronavirus, Ferrari est également sur la bonne voie avec le lancement rapide de nouvelles voitures de sport visant à soutenir la croissance des bénéfices de base et du cours de son action.

Un autre nouveau modèle est attendu d’ici à la fin de l’année, après que la société a lancé en septembre la Portofino M, une version modifiée de son modèle le plus vendu.

Source: AP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici