Présidentielle US: si Biden est élu, Xi Jinping dominera le monde

Xi Jinping/DR
Xi Jinping/DR

Un slogan de campagne de Donald Trump dit: “Si Biden gagne, Xo Jinping gagne.” C’est tristement exact.

La famille Biden est compromise dans des affaires privées extrêmement juteuses avec le pouvoir chinois. Et l’idéologie de Biden le poussera naturellement à chercher toujours davantage de compromis avec la Chine communiste.

Aujourd’hui, la seule résistance majeure à l’empire secret chinois vient de l’administration Trump. Le secrétaire d’État Mike Pompeo a joué un rôle particulièrement crucial dans la résistance anticommuniste. Il a travaillé à déraciner les “organisations culturelles” pro-Pékin, en réalité des nids d’espions. Il s’efforce de forger un réseau d’alliances stratégiques en Asie pour contrecarrer l’hégémonie de la Chine. Il a même fait pression sur le Vatican pour qu’il se joigne à nouveau, comme du temps de Jean-Paul II, à la lutte contre le communisme.

Plus important encore, il a parlé clairement de la menace que la Chine fait peser sur les États-Unis. “Le Parti communiste chinois”, prévient M. Pompeo, “a infiltré les États-Unis comme jamais la Russie n’a l’a fait, et sa puissance économique a été utilisée, par le biais d’entreprises d’État et de sociétés subventionnées, pour détruire des dizaines de milliers d’emplois dans tout le cœur de l’Amérique. C’est un comportement inacceptable”.

Aujourd’hui, le peuple américain doit prendre une décision. Va-t-il réélire le seul Président des temps modernes qui ait clairement compris la menace que pose le Parti communiste chinois ? Sera-t-il déterminé à se battre encore plus pour son indépendance, sa culture et son pays ? Ou va-t-il donner du pouvoir à la famille Biden, laquelle a des liens profonds avec le PCC, et permettre à la Chine de continuer à étendre sa puissance et son influence dans le monde entier ?

Ne vous y trompez pas: la République populaire de Chine est le nouvel empire du mal. Elle est bien plus dangereuse que ne l’a jamais été l’Union soviétique. Ses dirigeants sont encore plus subtils, intelligents et impitoyables que Lénine et Staline réunis. Elle a déjà compromis l’Amérique au-delà des rêves les plus fous de tous les anticommunistes.

Si le peuple américain fait le mauvais choix, les États-Unis vont perdre leur dernière chance d’empêcher la Chine de devenir la puissance mondiale dominante. Pour le bien de leur pays, et pour le bien de leur Église, il faudra voter pour le candidat qui fera passer l’Amérique en premier.

Source: Crisis Magazine

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici