Facebook interfère dans les élections américaines en censurant les pro-Trump

Image d'illustration / Photo: Flickr
Image d'illustration / Photo: Flickr

En pleine campagne électorale, Facebook n’arrête pas de cibler les internautes de droite. Trois jours avant le jour des élections, le réseau social a suspendu un groupe appelé “NJ Women for Trump” (Les Femmes de New Jersey pour Trump) et ne l’a rétabli qu’après des pressions. 

Le président Trump a annoncé dimanche que Facebook avait fini par le rétablir. “Le groupe est en train d’être restauré immédiatement. Facebook a déclaré avoir commis une ‘erreur d’application’. Merci”, a-t-il déclaré sur Twitter.

La page a été suspendue samedi, ce qui a incité le président à tweeter: “Remettez-la maintenant!

Priscilla Confrey, la co-directrice du groupe, qui compte 29 000 membres, a déclaré que le géant des réseaux sociaux ne l’avait pas informée de la sanction ni de la raison pour laquelle le groupe avait été supprimé.

C’était beaucoup de travail l’année dernière pour un groupe privé d’être simplement fermé sans notification“, a-t-elle déclaré.

Trois jours avant le jour des élections? C’est absolument consternant. Je pense juste que ces entreprises, ces groupes de réseaux sociaux, ont trop de pouvoir. Ils vous proposent d’ouvrir un groupe sur leur plateforme, et vous pourriez avoir 30 000 membres, et ils le ferment sans rien vous dire“, a-t-elle affirmé.

Priscilla Confrey a déclaré que Facebook avait signalé un certain nombre de messages au cours des deux dernières semaines et qu’elle se contentait généralement de les supprimer. Mais cette fois-ci, c’était différent.

Les gens sont vraiment, vraiment en colère“, dit-elle. “Quand vous avez autant de gens et que le groupe est fermé, ils se sentent réduits au silence.”

Elle a déclaré avoir demandé une explication à Facebook et avoir contacté des élus pour exprimer son opinion.

La censure politique de gauche est de plus en plus pesante sur les réseaux sociaux: suspension, suppressions, bannissements, limitations d’audience, etc. Les internautes de droite sont de plus en plus harcelés par les réseaux sociaux et leurs opinions ciblées.

Le secrétaire d’État américain à la sécurité intérieure, Chad Wolf, a adressé il y a quelques jours un avertissement sévère à Twitter après que la société de réseaux sociaux a suspendu le compte du commissaire américain aux douanes et à la protection des frontières, Mark Morgan, qui a tweeté au sujet du mur à la frontière mexicaine.

Alors que le Département de la sécurité intérieure et d’autres agences fédérales continuent à s’appuyer sur Twitter pour partager des informations importantes avec le public américain, votre censure constitue une menace pour notre sécurité“, a écrit Chad Wolf dans une lettre adressée au patron de Twitter, Jack Dorsey.

Une censure qui s’étend malheureusement bien au-delà de la vie politique américaine et qui tente de faire taire la rédaction de FL24 dont la liberté de ton, l’indépendance d’esprit, et la force des scandales que nous dénonçons dérangent ceux qui bénéficient habituellement du silence et de la complaisance médiatique.

Source: Fox News

Victime des mêmes procédés sur les réseaux sociaux, censuré, limité, voire supprimé, notre site vous propose un moyen simple pour contourner ce procédé liberticide:

Pourquoi il faut ABSOLUMENT vous abonner gratuitement à FL24

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici