La censure de Twitter constitue une menace, dit le parton de la sécurité intérieure américaine

Chad Wolf / Photo: Wikimedia Commons
Chad Wolf / Photo: Wikimedia Commons

Le secrétaire d’État américain à la sécurité intérieure, Chad Wolf, a adressé un avertissement sévère à Twitter après que la société de réseaux sociaux a suspendu le compte du commissaire américain aux douanes et à la protection des frontières, Mark Morgan, qui a tweeté au sujet du mur à la frontière mexicaine.

Alors que le Département de la sécurité intérieure et d’autres agences fédérales continuent à s’appuyer sur Twitter pour partager des informations importantes avec le public américain, votre censure constitue une menace pour notre sécurité“, a écrit Chad Wolf dans une lettre adressée au patron de Twitter, Jack Dorsey.

Mark Morgan a été banni de son compte Twitter après avoir fait l’éloge du mur du président Trump le long de la frontière mexicaine.

Chaque kilomètre nous aide à empêcher les membres de gangs, les meurtriers, les prédateurs sexuels et la drogue d’entrer dans notre pays. C’est un fait, le travail du mur“, a-t-il tweeté.

Twitter a rapidement censuré ce message en prétendant qu’il constitue une violation du règlement du site en matière de “conduite haineuse”.

Vous ne devez pas directement attaquer ni menacer d’autres personnes, ni inciter à la violence envers elles en vous fondant sur la race, l’origine ethnique, la nationalité, la caste, l’orientation sexuelle, le sexe, l’identité sexuelle, l’appartenance religieuse, l’âge, le handicap ou toute maladie grave“, dit le règlement.

Ainsi, affirmer que la protection de la frontière protège le pays de différents dangers constitue, selon Twitter, une incitation à la haine. Ou alors, on peut imaginer que le règlement n’est invoqué par Twitter que comme prétexte pour appliquer une censure idéologique de gauche.

À quelques jours de l’élection présidentielle de 2020, Twitter en a fait un usage arbitraire, jusqu’à présent principalement pour protéger Joe Biden.

Le New York Post a été banni deux semaines en raison de ses reportages, pourtant 100% factuels, sur les relations d’affaires louches de Hunter Biden et son lien possible avec Joe Biden.

Une censure qui s’étend malheureusement bien au-delà de la vie politique américaine et qui tente de faire taire la rédaction de FL24 dont la liberté de ton, l’indépendance d’esprit, et la force des scandales que nous dénonçons dérangent ceux qui bénéficient habituellement du silence et de la complaisance médiatique.

Source: Fox News

Victime des mêmes procédés sur les réseaux sociaux, censuré, limité, voire supprimé, notre site vous propose un moyen simple pour contourner ce procédé liberticide:

Pourquoi il faut ABSOLUMENT vous abonner gratuitement à FL24

2 Commentaires

  1. Bonjour FL24, et bien pas plus tard qu’hier, j’ai été censuré de FB, pour avoir partagé un de vos article, et n’ai pu être réhabilité qu’après avoir supprimé cet article de mon mur, évidemment cela est fait habilement, sans vous incriminer directement, ils m’ont même fait changer mon mot de passe, prétextant que sans doute je m’étais fait piraté mon compte, car il était impossible que j’ai pu moi-même publié des horreurs pareilles ! c’était un article sur Zineb El Rhazoui, et un autre de Louis Fouché ! Ben je vais aller sur VK …

  2. Tous ces réseaux sociaux susnommés sont la propriété de milliardaires de l’oligarchie planétaire ( avec l’immonde soros comme tête de pont ….) voulant imposer à tout prix la pensée unique et universelle en faisant taire les voix discordantes ….
    La Répression En Marche , chère à micron

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici