Le Haut Conseil Islamique du Mali exige des excuses de Macron

Photo: DR

Le Haut Conseil Islamique du Mali, principale organisation islamique dans ce pays à 90% musulman et courroie de transmission traditionnelle entre le pouvoir et les fidèles maliens, a appelé à manifester mercredi pour dénoncer les caricatures de Mahomet et les propos d’Emmanuel Macron.

Profitant de la célébration ce mercredi du Mawlid, l’anniversaire de la naissance de Mahomet, plus de 5000 musulmans rassemblés dans et autour de la Grande Mosquée de la capitale malienne, ont fustigé mercredi les caricatures de leur prophète.

Stop à la provocation. Sinon, il y aura pire“, clamait une banderole menaçante déployée dans la mosquée bondée, autour du puissant et influent imam conservateur Mahmoud Dicko, ex-dirigeant du HCIM.

L’organisation réclame des “excuses à la communauté musulmane du monde” de la part du président français. “La France et les Français ont dépassé les bornes. Ils ont touché à l’intouchable, notre prophète Mahomet. C’est impardonnable“, s’est offusqué Mohamed Traoré, vice-président du Haut Conseil.

Son secrétaire général adjoint, Moussa Bocar Bah, a quant à lui dénoncé “les discours irresponsables, diffamatoires, calomnieux et antirépublicains” du président français Emmanuel Macron “sur l’islam et les caricatures“.

Nous condamnons la violence sous toutes ses formes comme moyen de lutte, d’expression et de revendications. Fort de ce constat, le Haut Conseil Islamique du Mali demande l’interdiction immédiate de toute publication de caricatures du Prophète“, a-t-il ajouté.

Lors de l’hommage à Samuel Paty, le président Emmanuel Macron a promis que la France ne renoncerait pas aux caricatures, au nom de la liberté d’expression. Il est depuis lors devenu la cible de manifestations dans plusieurs pays musulmans.

Source: Le Point

La France les relâche, le Mali les condamne: deux djihadistes condamnés à mort

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici