À Molenbeek, un prof viré pour avoir montré une caricature de Mahomet

Image d'illustration/Flickr
Image d'illustration/Flickr

Un professeur a été suspendu par le collège communal de Molenbeek pour avoir montré à ses élèves une caricature jugée “obscène” du prophète Mahomet. Les responsables prétendent que ce n’est pas lié à la religion.

La caricature en question, signée Coco et publiée par Charlie Hebdo, représente le prophète de l’Islam agenouillé, les fesses et les parties génitales à l’air. Ses détracteurs soutiennent que le problème n’est pas simplement la nudité affichée, mais bien l’obscénité de l’image.

La bourgmestre, Catherine Moureaux, a confirmé que “l’écartement provisoire” et la première audition de la procédure disciplinaire qui a été ouverte à l’encontre du professeur ont eu lieu ce jeudi.

Elle soutient qu’elle ne s’inscrit pas ici dans le débat sur le caractère blasphématoire des caricatures. “Alors qu’on vit un climat difficile sur ces questions, laisser à penser qu’on pourrait brider la liberté d’expression ou refuser les débats sur ce sujet serait dramatique“, a-t-elle confié.

Nous pensons — c’est quelque chose qui a été partagé par l’ensemble du Collège, par tous les membres — que le dessin qui a été montré est un dessin à caractère obscène qui ne devrait pas être présenté à des enfants de 10 ans“, prétend-elle.

La suspension a très vite été commentée sur le réseau social Twitter par plusieurs personnalités politiques. “À Molenbeek, ils licencient un enseignant parce qu’il ose montrer une caricature de Mahomet. Choquant“, a par exemple tweeté Theo Francken (N-VA).

Molenbeek-Saint-Jean, couramment appelée “Molenbeek”, est une des 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale, en Belgique. Saturée par un fort mouvement d’immigration essentiellement marocaine dans les années 50 et 60, elle est considérée comme un foyer de l’islamisme radical en Europe.

La commune a connu une notoriété médiatique mondiale lors des attentats de Paris, le 13 novembre 2015, et de Bruxelles, le 22 mars 2016: plusieurs de leurs auteurs, dont le responsable opérationnel présumé, Abdelhamid Abaoud et les frères Abdeslam, étaient originaires de Molenbeek.

Source: RTBF

2 Commentaires

  1. cette bourgmestre devrait avoir honte d’avoir suspendu ce professeur elle devrait mettre la burqua et elle devrait démissionné en France on est libre de penser d’écrire de dessiner de caricaturer depuis des années et c’est pas la religion de Mahomet qui va gagner enfin je l’espère à voir

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici